Un nouveau bâtiment au musée des Beaux-Arts de Montréal
Rechercher

Un nouveau bâtiment au musée des Beaux-Arts de Montréal

Il a été baptisé pavillon de la paix Michal et Renata Hornstein, en hommage au couple donateur d'une centaine d’œuvres ; Hornstein était aussi un rescapé de la Shoah

Le pavillon Michal and Renata Hornstein du musée des Beaux Arts de Montréal, inauguré le 4 septembre 2016. (Crédit : Jeangagnon - Travail personnel/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)
Le pavillon Michal and Renata Hornstein du musée des Beaux Arts de Montréal, inauguré le 4 septembre 2016. (Crédit : Jeangagnon - Travail personnel/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

Le musée des Beaux-Arts de Montréal a inauguré vendredi un nouveau bâtiment dans des espaces baignés de lumière et rehaussés d’effets vidéos pour mettre en valeur 750 œuvres, tout en mettant l’accent sur les ateliers éducatifs.

Sur six niveaux, le MBAM s’est agrandi de 5 000 m² au cœur de la métropole québécoise, permettant de « raconter l’histoire de l’art du Moyen-Age à l’art contemporain », a expliqué Nathalie Bondil, directrice du musée.

« Le musée est vecteur d’intégration sociale » et il était déjà orienté sur la sensibilisation des enfants ou des étudiants à la culture, mais l’extension a permis de pratiquement doubler les ateliers éducatifs, a-t-elle ajouté.

Lors de l’inauguration, le Premier ministre québécois Philippe Couillard a noté que le MBAM « est un des rares musées au monde à s’être doté d’un espace éducatif » aussi important.

Le nouveau bâtiment, accolé aux salles existantes, a été imaginé comme « un concept spatial intimement imbriqué dans la ville », selon l’architecte Katsuhiro Yamazaki du cabinet montréalais Atelier TAG. De fait, les visiteurs passent de salle en salle comme une promenade urbaine.

Lors de l’inauguration, Couillard a salué la réalisation architecturale de cette extension, estimant que « le musée qui abrite l’art est lui-même une œuvre d’art. »

Ce nouveau bâtiment a été baptisé pavillon de la paix Michal et Renata Hornstein, en hommage au couple donateur d’une centaine d’œuvres. Hornstein était aussi un rescapé de l’Holocauste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...