Une attaque à la bombe incendiaire perpétrée vendredi à Jérusalem a fait trois victimes dont une petite fille en bas âge vendredi, quelques heures après la mort dans un attentat commis par trois Arabes israéliens de deux agents de police sur le mont du Temple.

Le cocktail Molotov a été jeté sur une famille qui voyageait à bord d’un véhicule sécuritaire communautaire dans le quartier de Silwan, à Jérusalem-Est, situé à proximité du mont des Oliviers.

Le personnel médical qui s’est précipité sur les lieux a soigné le bébé et les deux adultes pour inhalation de fumées toxiques. L’enfant a été transporté au centre médical Ein Kerem de Hadassah à Jérusalem.

La police a lancé une recherche pour trouver le ou les auteurs.

Dans la matinée de vendredi, trois Arabes israéliens ont ouvert le feu sur un groupe d’agents des forces de l’ordre qui se tenaient aux abords du complexe du mont du Temple, à proximité de la porte des Lions de la Vieille ville. Deux agents ont été tués dans l’attentat, et un troisième a été légèrement blessé.

Les victimes ont été identifiées et il s’agit de Haiel Sitawe, 30 ans et de Kamil Shnaan, 22 ans, tous les deux originaires de villages druzes dans le nord d’Israël.

Ils devraient être inhumés vendredi après-midi.

L'adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l'adjudant   Haiel Sitawe, à droite, ont été identifiés comme étant les policiers morts dans l'attentat terroriste perpétré à proximité du complexe du mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017 (Crédit : Police israélienne)

L’adjudant Kamil Shnaan, à gauche, et l’adjudant Haiel Sitawe, à droite, ont été identifiés comme étant les policiers morts dans l’attentat terroriste perpétré à proximité du complexe du mont du Temple à Jérusalem, le 14 juillet 2017 (Crédit : Police israélienne)