L’entreprise israélienne NowForce qui développe des applications pour aider le personnel de sauvetage à gérer les urgences, met en place un système d’alarme national qui permettra à n’importe quel Israélien de s’inscrire et d’utiliser son « application SOS » pour appeler à l’aide en cas de danger. Le système est une réponse à l’enlèvement de trois adolescents israéliens la semaine dernière.

Selon un haut gradé de la police, le système pourrait sauver des vies en s’assurant que la police et les services de secours soient informés que l’urgence est réelle et qu’ils doivent agir immédiatement.

« L’application représente le genre de technologie simple et pas chère, disponible tout de suite, qui peut facilement être déployée pour empêcher des situations comme l’enlèvement de la semaine dernière », selon Arik Yekuel, l’ancien chef de la technologie pour la Police d’Israël.

Le réseau sera en ligne cette semaine. Cela va permettre à quiconque qui s’inscrit d’alerter immédiatement la police, les officiers de sécurité locaux, les membres de la famille et des agents prêt à agir en urgence lorsque l’on fait face à une urgence sur la route, comme une tentative d’enlèvement, explique la porte-parole de NowForce, Julie Zuckerman.

« L’application est disponible pour les clients abonnés depuis plusieurs mois », déclare Zuckerman. « A la suite du terrible incident au cours duquel trois adolescents ont été enlevés, nous avons décidé donner gratuitement accès à toute la population afin de renforcer la sécurité des Israéliens dans tout le pays ».

NowForce est bien connu dans la communauté des services d’urgence. Les applications de la compagnie sont utilisées par des pompiers, des agences de sécurité, et les services de police à travers le monde. Aux Etats-Unis par exemple, l’application est utilisée par les pompiers à Boone County, Missouri, pour garder la trace des urgences dans la zone de 1 300 km2 dont ils sont responsables.

Les 250 pompiers volontaires, les seuls disponibles dans la région, disposent de l’application NowForce sur leurs portables. L’application alerte directement les volontaires dans la zone lorsqu’un appel d’urgence arrive pour prévenir d’un incendie.

Avec l’application, les temps de réponse dans une région très rurale vont d’une fourchette de 2 à 4 minutes. C’est bien mieux qu’avant que le district ne commence à utiliser l’application, selon les officiers pompiers.

L’application d’urgence que NowForce propose aux Israéliens inclut le gros bouton SOS que les utilisateurs de l’application pressent pour mettre en marche le processus. Une fois que le bouton est pressé, le centre des appels de NowForce alerte les agents qui sont dans la zone de l’urgence, y compris la police, les officiers locaux de sécurité et le service d’urgence Hatzalah.

L’application leur montre une carte d’où l’incident s’est produit et leur donne des instructions très précises pour se rendre sur le lieu. Cela donne aussi des informations et tout ce qui est relié à l’incident spécifique. Les secouristes peuvent prendre des photos, des vidéos et des enregistrements audio de l’accident.

L’application appelle simultanément la police et donne aussi la localisation de la personne qui appelle ses contacts d’urgence ainsi que les services d’urgence locaux comme Hatzalah. « Nous invitons la police et les autres services nationaux et locaux d’urgence à participer à cette initiative pour sauver des citoyens israéliens », déclare-t-elle.

Zuckerman explique que NowForce inclut une technologie pour détecter et empêcher la fraude, Selon Yekuel, 80 % des appels reçus sur les lignes d’urgence de la police sont des canulars. Selon les rapports, un des jeunes disparus lors de l’enlèvement de jeudi a appelé la police. Il a crié au téléphone qu’on l’enlevait, mais ce n’est que 8 heures plus tard que l’armée a reçu cette information.

« De toute évidence, il y aura une enquête lorsque l’événement sera fini, mais, étant moi-même très impliqué dans le système des appels d’urgence, je suppose que les officiers qui ont reçu l’appel ont pensé que c’était un canular. Il y en a tellement, tout particulièrement en Cisjordanie, où la police reçoit de nombreux appels de menace des Arabes ».

Pour empêcher la fraude, les utilisateurs de l’application enregistreront leurs numéros de téléphone sur le site de NowForce et entreront dans leur espace personnel avec un mot de passe.

Ils pourront y inscrire des contacts d’urgence pour être alertés avec le personnel de secours lorsque l’on appuie sur le bouton SOS. NowForce prévoit d’insister fortement que l’on ne doit presser le bouton qu’en cas d’une vraie urgence.

« Malheureusement, nous ne pouvons pas éviter totalement la fraude ou empêcher les personnes d’utiliser l’application dans de mauvaises circonstances », note Zuckerman. « Nous faisons cela depuis des années. Après avoir travaillé avec divers types de populations, nous avons développé différentes méthodes pour décourager ce types de comportements ».

Une application comme NowForce aurait-elle pu empêcher les trois adolescents d’être enlevés ? Les circonstances de l’enlèvement ne sont pas claires, rappelle Yekuel, donc c’est impossible à savoir.

« Nous devons comprendre que ces dispositifs à notre disposition sont très puissants », souligne-t-il. « En Israël et ailleurs, nous utilisons certaines de plus puissantes fonctionnalités de ces dispositifs, comme un traçage constant au GPS, pour cartographier ou nous déplacer ».

« Nous utilisons les capacités de connectivité pour les réseaux sociaux. Je n’ai aucun problème avec ces utilisations, mais nous avons négligé un des aspects les plus bénéfiques de ces technologies : l’aide à la sécurité des personnes qu’ils peuvent fournir. L’effort de NowForce est une très belle idée, et, on peut espérer qu’il permettra d’éviter de futurs incidents de sécurité. »

Cliquez ci-dessous pour visionner une vidéo expliquant comme NowForce fonctionne :