De récents progrès technologiques pourraient aider les aveugles et les malvoyants.

Un appareil israélien conçu pour aider ces personnes est le premier sur marché. L’appareil est aussi bien moins cher que les technologies alternatives actuellement en cours de développement.

Le OrCam Artificial Vision Device ne rend pas la vue, explique Erez Naama, le vice-président chargé de l’ingénierie chez le fabriquant de l’appareil à Jérusalem. « On fait ce qu’il y a de mieux après la vue – aider les malvoyants à se diriger dans le monde à l’aide d’une appareil peu coûteux et sans procédure invasive. »

La miniaturisation des processeurs – qui a permis la création des smartphones munis de puces GPS, de système de connexion sans fil et d’autres services – ont aussi permis la création d’appareils relatifs au domaine de la santé, tels que des montres qui enregistrent les sessions d’exercice ou bien des appareils qui utilisent des capteurs déterminant la pression artérielle, les taux de glycémie, etc.

Les chercheurs tentent depuis des années de trouver des moyens d’utiliser cette technologie pour aider les personnes atteintes de cécité ou de troubles importants de la vue. Il s’agit sans doute du handicap le plus invalidant dans notre société actuelle qui dépend énormément de la vision.

Une solution, développée en Israël, est le Project Ray, un smartphone spécialement conçu pour les aveugles et malvoyants, qui utilise des détecteurs pour les aider à se déplacer.

L’appareil permet aux utilisateurs de le contrôler par la voix et au toucher. Par exemple, quand un utilisateur demande un programme de localisation et le fait glisser, l’appareil utilisera sa puce GPS pour lui indiquer sa position.

Cette technologie est si prometteuse que Qualcomm l’a utilisée dans un smartphone sorti l’année dernière, le téléphone RAY Huawei Vision.

L’appareil permet aux aveugles non seulement de passer des appels, mais aussi d’envoyer des SMS, de surfer sur Internet, de reconnaître des couleurs et d’accéder à plus de 100 000 livres et magazines audio.

La solution OrCam utilise également une technologie sophistiquée, sous la forme d’une caméra vidéo à haute résolution qui utilise des algorithmes pour déterminer ce que la caméra voit et le décrire à l’utilisateur, de façon simultanée.

L’appareil permet aux aveugles non seulement de passer des appels, mais aussi d’envoyer des SMS, de surfer sur Internet, de reconnaître des couleurs et d’accéder à plus de 100 000 livres et magazines audio

« Ce n’est même pas une caméra 3D, » a indiqué Naaman au Times of Israel lors d’une conférence à Tel Aviv pour faire la promotion du prochain salon de WearableTech 2014.

La solution OrCam ainsi que de nombreux appareils médicaux et de santé y seront présentés.

« La base de donnée reconnaît des mots, se souvient de visages, des lieux et repères, décrit des formes et d’autres choses qui sont ensuite décrites à l’utilisateur, ce qui lui permet de s’y retrouver facilement, a expliqué Naaman. Pour améliorer le système, la compagnie travaille actuellement sur l’addition de couleurs, a-t-il indiqué.

Avec une OrCam attachée à une paire de lunettes, un utilisateur peut même « lire » les journaux, les menus au restaurant, ou même des livres, car l’appareil reconnaît les mots et les lit à l’utilisateur.

D’autres moyens pour rendre la vue

OrCam n’est pas la seule solution technologique pour les aveugles et malvoyants.

L’Argus II, fabriqué par la compagnie américaine Second Sight Medical Products, utilise aussi une caméra.

L’Argus II capte des signaux avec une rétine artificielle implantée dans l’œil et les renvoie vers le cortex visuel du cerveau. L’utilisateur peut alors former une image de ce que la caméra voit, dans sa tête.

La Food and Drug Administration américaine a approuvé l’Argus II comme étant un appareil humanitaire, les études cliniques ou preuves d’efficacité ne sont donc pas nécessaires.

L’appareil est approuvé pour les personnes atteintes de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative de l’œil qui affecte 1 sur 4000 américains. L’Argus II n’est actuellement accessible que pour les tests mais la production devrait commencer cette année.

L’Argus II n’est pas aussi efficace chez tous les patients et les développeurs travaillent actuellement sur un appareil plus puissant, l’Argus III qui devrait sortir l’année prochaine.

Les différences

Mais il y a deux différences entre OrCam et l’Argus II, ainsi que d’autres procédures strictement médicales destinées à améliorer et rendre la vue.

« L’OrCam est complétement non-invasive et n’est pas vraiment un appareil médical au sens strict du terme, elle n’a donc pas besoin d’être approuvée, » a expliqué Naaman.

« Et elle est aussi beaucoup moins chère que d’autres systèmes. » En effet, l’Argus II coûte 115 000 dollars contre 2 500 dollars pour l’Orcam.

L’un des inventeurs de l’OrCam est le professeur Amnon Shashua de l’université hébraïque, qui a également créé le système d’alerte pour les conducteurs, le Mobileye.

Le système Mobileye utilise la technologie de vision pour déterminer si une voiture est en danger de collision avec une autre ou un objet et avertit le conducteur.

En plus des avertissements de collision, le Mobileye utilise un système avancé de détection et d’analyse vidéo pour prévenir le conducteur s’ils s’écartent de leur trajectoire ou s’ils s’approchent trop près d’un passant ou d’un conducteur de moto.

Le système avertit aussi le conducteur si sa vitesse est trop élevée et peut contrôler les phares avant du véhicule pour ajuster leur intensité.

La technologie OrCam a une grande valeur et un potentiel pour d’autres utilisation, et c’est sur quoi les créateurs se penchent actuellement.

« Nous avons des idées pour d’autres appareils que je ne peux pas révéler, » a continué Naaman.

Naaman n’a également pas pu indiquer les utilisations potentielles de la technologie.

« La vérité est qu’elle est si unique et différente qu’elle crée une catégorie entièrement nouvelle, » a-t-il affirmé.

« Les appareils qui en sortiront seront probablement très différent de ce qui est actuellement disponible sur le marché. »