Des résidents des implantations ont mis en place un nouvel avant-poste dans la région du Gush Etzion en Cisjordanie mardi matin, en l’honneur des trois adolescents israéliens assassinés et dont les corps ont été retrouvés lundi après-midi, près de Hébron.

Nadia Matar de l’organisation « Les femmes en vert », un groupe d’extrême droite, et l’une des fondatrices du nouvel avant-poste, a annoncé à Radio Israël que « le sens de l’unité du peuple d’Israël constaté suite à la disparition des trois garçons doit continuer ».

Elle a fait valoir que la création d’un nouvel avant-poste était la réponse naturelle à l’enlèvement et à l’assassinat des adolescents. « Nous devons dire très clairement que chaque fois qu’ils [les Palestiniens] touchent un Juif, une nouvelle implantation sera construite » a-t-elle déclaré.

Matar a déclaré que le nouvel avant-poste sera appelé Givat Oz Gaon, dont les lettres en hébreu forment un acronyme de Gil-ad, Eyal et Naftali.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis lundi soir que « le Hamas paiera » pour les meurtres de trois adolescents israéliens. Il a téléphoné aux familles et exprimé ses condoléances : « C’est la nation toute entière qui pleure », a-t-il déclaré.

Le cabinet de sécurité israélien a été réuni en session d’urgence. Entre autres décisions, il a été prévu d’exiger qu’Abbas rompe son partenariat avec le gouvernement d’unité formé avec le Hamas.

Les dirigeants du Hamas dans la région de Hébron se sont fait rares, anticipant qu’ils seraient recherchés par les forces de sécurité. Le Hamas n’a pas endossé la responsabilité de l’enlèvement et des meurtres. Un porte-parole du Hamas a été cité lundi soir avertissant que « toute réaction israélienne ouvrira les portes de l’enfer ».