Un obus de mortier a été tiré jeudi depuis la bande de Gaza sur une patrouille de l’armée israélienne opérant près de la zone frontalière.

Aucun blessé ni dégât ne sont à déplorer.

L’armée a déclaré que les soldats effectuaient une patrouille de routine près de la bande de Gaza.

Mercredi, trois roquettes ont été tirées depuis l’enclave palestinienne en direction d’Israël avant de s’abattre sur un terrain vague sans causer de dommages.

L’une des roquettes s’est écrasée près du point de passage d’Erez entre Israël et la bande de Gaza.

Le tir de roquettes est survenu suite à un raid aérien israélien sur la bande de Gaza plus tôt dans la journée.

Selon plusieurs rapports, entre trois et douze personnes ont été blessées dans le raid de l’aviation israélienne qui ciblait à l’origine deux personnes à bord d’une moto à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza.

Selon l’armée israélienne, il s’agissait d’une « opération antiterroriste menée conjointement » avec le Shin Bet.

La cible visée – un membre du Jihad islamique – s’en est sortie indemne, selon le site d’information Ynet.