Les procureurs militaires ont porté plainte lundi contre un officier de l’armée israélienne pour agression sexuelle contre deux femmes, dont une qui avait servi sous ses ordres dans une unité combattante.

L’acte d’accusation compte 13 chefs d’accusations pour attentat à la pudeur, harcèlement sexuel et attitude indécente.

Selon les médias, l’officier a nié toutes les accusations portées contre lui, indiquant que les interactions sexuelles été consenties.