Tal Nahman, capitaine israélien, âgé de 21 ans et originaire de Nes Ziona a été tué par des tirs venant d’autres militaires israéliens près de la barrière séparant le territoire israélien de la bande de Gaza, a annoncé un porte-parole de l’armée dans un communiqué.

Cet officier participait à une « opération de routine » dans un secteur « adjacent à la barrière de sécurité » du côté israélien, a affirmé le porte-parole en ajoutant qu’une enquête avait été ouverte.

Selon les premiers rapports, une force du bataillon de reconnaissance de la Brigade Givati ​​avait assuré la sécurité pour un véhicule appartenant au Corps de Collecte de Renseignements, qui stationnait juste à l’intérieur de la barrière frontalière face au kibboutz Beeri, selon la radio israélienne.

Peu avant deux heures du matin, les soldats de la Brigade Givati ​​ont quitté leur véhicule blindé Achzarit pour mener une patrouille dans la région, à pied.

La force du bataillon de reconnaissance de la Brigade Givati a remarqué une silhouette sur le véhicule appartenant au Corps de Collecte de Renseignements, et a entrepris la procédure qui permet d’identifier une personne jugée suspecte.

On ne sait pas si un ordre de tir a été donné, et si oui, par qui, mais l’un des soldats de la Brigade Givati, a ouvert le feu sur la personne suspecte à une distance de moins de 20 mètres.

Au moins une des balles tirées a touché et tué Tal Nahman, officier du Corps de Collecte de Renseignements qui était en train de dormir sur le toit du véhicule.

La menace d’enlèvement reste une préoccupation majeure pour l’armée israélienne, qui a pu joué un rôle dans la réaction face à la silhouette suspecte sur le véhicule de la force de l’infanterie.

L’enterrement est prévu aujourd’hui à 15h au cimetière militaire de Nes Ziona.