Un Palestinien a été arrêté la semaine dernière. Il est suspecté d’avoir tenté de causer une explosion dans le centre de Jérusalem. Il a trafiqué des bonbonnes de gaz et de la tuyauterie, puis a jeté une cigarette allumée dans les émanations de gaz.

L’ordonnance de non-divulgation a été levée lundi après une mise en accusation préliminaire a été rendue contre l’homme, dans la trentaine et originaire de Jérusalem Est. Il est accusé de dommages délibérés de biens, tentative d’incendie et tentative de destruction de bien avec des matériaux explosifs.

La police a demandé à ce qu’il soit détenu jusqu’à la fin du procès, étant donné qu’il avait « tenté de blesser des innocents ».

Au départ, l’homme avait été suspecté d’avoir tenté de commettre un acte terroriste pour des motifs nationaliste. Mais il s’est avéré qu’il était simplement ivre, selon la Deuxième chaîne.

L’incident a eu lieu le mars sur la rue Aristobule, une parallèle à la rue Jaffa. Le café qui a été pris pour cible, qui est situé sur la rue Dhu Nuwas était bondé au moment de l’incident. On y trouve des logements ainsi que des lieux de divertissement.

Les employés du café ont senti une odeur de gaz et ont contacté les pompiers et la police.

La police a bouclé la zone et les pompiers ont géré la fuite de gaz.

Grâce aux caméras de surveillance et à des indices médico-légaux, les enquêteurs ont u arrêter le suspect la semaine dernière.

L’enregistrement montre l’homme qui essaie d’entrer par la porte de service du café, qui était verrouillée.

Les pompiers ont indiqué que les dommages causés aux bonbonnes de 48 kilos de gaz et à la tuyauterie « aurait pu générer une importante explosion qui aurait pu toucher les personnes présentent dans le café et dans les logements voisins » ;

Omri Avraham, qui a dirigé l’équipe de pompiers sur les lieux, a indiqué qu’un trou dans la tuyauterie a permis d’affirmer qu’il ne s’agissait pas d’une fuite de gaz normale. Sept bonbonnes de gaz étaient installés à l’arrière du café.