Un Palestinien de 18 ans a tenté des poignarder les forces de la police des frontières dans la Vieille Ville de Jérusalem samedi soir mais a été arrêté.

Aucun Israélien n’a été blessé dans l’incident.

La porte-parole de la police Luba Samri a déclaré que les forces de sécurité de la porte de Damas se sont approchées du jeune homme, qui se comportait de manière suspecte, quand il a sorti un couteau et a essayé de les poignarder.

Les troupes l’ont maitrisé et arrêté, aidées par un chien entraîné.

Le commandant régional de la police Haim Shmueli a déclaré à la suite de l’incident que la vigilance des policiers « avait été prouvée, épargnant des vies humaines ».

Le couteau utilisé par un Palestinien de 18 ans pour essayer de poignarder des officiers de la police des frontières porte de Damas à Jérusalem, le 20 février 2016. (Crédit : autorisation de la police israélienne)

Le couteau utilisé par un Palestinien de 18 ans pour essayer de poignarder des officiers de la police des frontières porte de Damas à Jérusalem, le 20 février 2016. (Crédit : autorisation de la police israélienne)

C’était la seconde attaque porte de Damas pendant le week-end. Vendredi, un attaquant palestinien avait été tué pendant qu’il menait une attaque au couteau qui a blessé trois personnes.

Plus tôt samedi un garçon de 13 ans a été arrêté à Hébron avec un couteau qu’il comptait utiliser pour poignarder des soldats. Les troupes ont trouvé l’arme en fouillant l’enfant au checkpoint du Tombeau des Patriarches.

Toujours à Hébron, les forces de sécurité ont arrêté samedi 12 Israéliens qui rejoignaient une commémoration de l’assassinat de 29 prieurs palestiniens par le terroriste juif Baruch Goldstein en 1994.

Environ 200 personnes, la plupart palestiniennes, ont pris part aux manifestations de commémoration qui ont été dispersées après des jets de pierres de certains manifestants sur des soldats, a déclaré une porte-parole de l’armée.

La radio militaire a déclaré que les Israéliens avaient été arrêtés pour être entrés dans un territoire contrôlé par les Palestiniens sans autorisation.

Vendredi, des soldats ont tué un Palestinien pendant qu’il essayait de les renverser avec sa voiture à un carrefour proche du village de Silwad, près de Ramallah, en Cisjordanie. Un autre homme est mort après avoir été blessé par des tirs de l’armée israélienne pendant des affrontements en Cisjordanie. L’armée israélienne a déclaré que lui et un autre manifestant avaient été visés après avoir ouvert le feu contre les soldats présents sur place. Le second manifestant a été légèrement blessé.

Depuis le 1er octobre, des attaques palestiniennes au couteau, à main armée et à la voiture bélier ont tué au moins 27 Israéliens, un Américain et un Erythréen. Parallèlement, plus de 175 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes, la plupart en menant des attaques, mais d’autres pendant des affrontements et des manifestations violentes.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.