Un Palestinien arrêté à l’entrée d’une cour militaire de Cisjordanie avec 2 engins explosifs
Rechercher

Un Palestinien arrêté à l’entrée d’une cour militaire de Cisjordanie avec 2 engins explosifs

Selon la police, les pompiers tenteraient de désamorcer les explosifs présumés. Le suspect a été arrêté à l'entrée par les forces israéliennes

La photo d'un engin dispositif présumé qui aurait été découvert accroché à un Palestinien par des agents de la police des frontières aux abords du tribunal militaire de Samarie en Cisjordanie,  le 17 décembre 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)
La photo d'un engin dispositif présumé qui aurait été découvert accroché à un Palestinien par des agents de la police des frontières aux abords du tribunal militaire de Samarie en Cisjordanie, le 17 décembre 2017 (Crédit : Porte-parole de la police)

Un Palestinien a été arrêté dimanche alors qu’il tentait d’entrer dans un tribunal militaire de Cisjordanie avec deux engins explosifs présumés, a fait savoir la police.

Le suspect, qui a été arrêté par les agents de la police des frontières à l’entrée du tribunal militaire de Samarie, portait, accroché à son corps, une bombe présumée, selon la police.

La police a fait savoir qu’alors que les pompiers oeuvraient à désamorcer le premier dispositif, un autre explosif présumé aurait été trouvé dans le manteau de l’homme.

La police a annoncé que l’entrée du tribunal avait été fermée et que le suspect – un résident du camp de réfugiés de Jénine – a été arrêté en vue de subir un interrogatoire.

Cet incident survient dans un contexte de tensions continues entraînées par la reconnaissance par le président américain Donald trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, au début du mois.

Tandis que les manifestations, au cours du week-end, se sont avérées moins importantes que la semaine dernière, ce sont quatre émeutiers palestiniens qui ont été tués par les forces israéliennes de sécurité vendredi durant des affrontements violents dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Lors du premier incident, vendredi, un terroriste palestinien a poignardé un agent de la police des frontières à proximité de Ramallah avant d’être mortellement touché par balles.

Un Palestinien, portant une ceinture d’explosifs présumée, est emmené dans une ambulance après qu’il a poignardé un soldat, recevant des balles en retour, dans la ville d’al-Bireh en Cisjordanie, le 15 décembre 2017 (Crédit : Oren Ziv/AFP)

L’attaquant, que le ministère de la Santé a identifié sous le nom de Mohammed Aqal, 29 ans, est tombé sous les balles des autres agents après avoir poignardé le policier des frontières. Aqal portait ce qui paraissait être une ceinture explosive, a fait savoir l’armée. La chaîne Hadashot a ultérieurement fait savoir qu’il ne portait pas de bombes.

Le centre médical de Shaare Zedek à Jérusalem a fait savoir dimanche que l’état de santé de l’agent, qui a été modérément blessé lors de l’attaque au couteau, s’est amélioré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...