Les forces de sécurité israéliennes ont blessé un homme lundi matin pendant des affrontements qui ont éclaté alors que quelque 1 500 fidèles juifs visitaient un sanctuaire à Naplouse, en Cisjordanie, ont annoncé les médias palestiniens.

Les émeutiers ont incendié des pneus et jeté des cocktails Molotov et des pierres sur les forces de sécurité qui protégeaient les pèlerins. Leurs visites mensuelles sur le site qui serait la tombe de Joseph, l’un des fils du patriarche biblique Jacob, sont souvent perturbées, selon les médias.

L’affrontement a eu lieu près du camp de réfugiés de Balata, à la lisière de Naplouse.

Selon l’agence de presse palestinienne Maan, Mahdi Dweiket, 20 ans, a été blessé par balles au pied et transporté à l’hôpital.

Plusieurs autres personnes ont souffert des effets des gaz lacrymogènes utilisés par l’armée israélienne pendant l’émeute.

Un porte-parole militaire a déclaré que l’armée savait qu’un homme avait été légèrement blessé.

Le tombeau de Joseph, à Naplouse. (Crédit : keveryosef.org)

Le tombeau de Joseph, à Naplouse. (Crédit : keveryosef.org)

Naplouse, qui est située en zone A, territoire contrôlé par l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, est interdite aux civils israéliens.

Pour pouvoir visiter le Tombeau de Joseph, situé à l’est de la ville, près du camp de réfugiés de Balata, les fidèles juifs sont lourdement escortés par l’armée israélienne au cours de voyages organisés tous les mois.

Des jets de pierres et d’autres violences dites de faible niveau ont souvent lieu pendant ces visites. Elles ont parfois été l’occasion de violents affrontements.

Le mois dernier, l’armée a escorté 800 fidèles juifs au Tombeau de Joseph.

Comme à quasiment chaque visite, les habitants ont jeté des pierres sur les soldats qui gardaient les juifs religieux avant qu’ils ne repoussent les émeutiers avec des moyens non létaux. Il n’y a pas eu de blessé ou de dégât grave.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.