Un Palestinien a été abattu tôt dimanche matin pendant des affrontements contre les forces de sécurité israélienne en Cisjordanie.

Une porte-parole de Tsahal a annoncé que l’armée israélienne était entrée dans la nuit dans le village de Beit Rima, près de Ramallah, où elle avait fait face à des lanceurs de pierres.

Un garde-frontière a été blessé par les jets de pierres.

« Pour éviter une escalade de la violence, les forces de sécurité […] ont tiré en direction des principaux meneurs », a déclaré une porte-parole de l’armée.

Le ministère palestinien de la Santé a affirmé que Ahmed Hazem Atta, 19 ans, avait été tué selon lui par un tir de l’armée.

Les médias palestiniens ont annoncé que le jeune homme était le fils de Hazem Atta al-Rimawy, qui a passé 15 ans dans une prison israélienne et a été libéré il y a trois mois.

L’armée a annoncé qu’elle étudiait d’autres informations, annonçant qu’un autre Palestinien avait été blessé.

Selon les médias israéliens, Hazem Atta a été touché à la poitrine. Il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été prononcé.

L’AFP a contribué à cet article.