La justice israélienne a inculpé lundi un Palestinien de Jérusalem-Est pour avoir essayé de rejoindre l’organisation terroriste de l’Etat islamique en Syrie (EI), a annoncé le service de sécurité intérieure israélien.

Khalil Adel Khalil, 25 ans, résident de Jérusalem-Est, a été influencé par des vidéos de l’EI sur Internet et a décidé en août 2014 de la rejoindre, a indiqué le Shin Bet dans un communiqué.

Employé comme assistant paramédical dans un hôpital psychiatrique public, ce Palestinien utilisait les équipements sportifs de l’université hébraïque de Jérusalem pour se préparer au combat avec l’organisation.

Avant de partir, il a dit à sa famille qu’il prenait quelques semaines de vacances en vue d’effectuer un pèlerinage à la Mecque. En fait, il a acheté un billet d’avion pour la Grèce d’où il s’est envolé vers la Turquie afin de brouiller les pistes, ajoute le communiqué.

Début janvier, il est arrivé à Istanbul où il a pris contact via Internet avec des membres de l’EI qui lui ont demandé de se rendre dans un appartement clandestin de l’organisation situé dans le sud de la Turquie près de la frontière syrienne.

Il y a retrouvé des sympathisants de l’EI venus du « monde entier », notamment du Bangladesh, ainsi que deux Arabes israéliens. Les recrues ont ensuite été regroupées en cellules de quatre à cinq hommes et infiltrées en Syrie grâce à des passeurs turcs.

Après plusieurs semaines Khalil Adel Khalil est revenu en Israël où il a été arrêté par le Shin Bet.

« Ce cas illustre le danger que représente l’adhésion d’Israéliens à l’EI à la suite de la propagande diffusée essentiellement sur les sites internet. Une fois de retour en Israël et après avoir acquis une pratique et une expérience en matière d’activités terroristes, ils constituent un danger réel car ils sont susceptibles de commettre des attentats en Israël », précise le Shin Bet.

Plusieurs dizaines d’Arabes israéliens ont rejoint l’EI, a affirmé récemment le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon.