Un Palestinien a affirmé avoir sciemment écrasé sa voiture dans un fossé après qu’un soldat israélien armé l’a forcé à le prendre en voiture dans une implantation en Cisjordanie jeudi.

Selon le résident de 19 ans originaire du village palestinien de Madama, le soldat lui a fait signe de s’arrêter alors qu’il quittait ses poulaillers près de la route 60 dans le nord de la Cisjordanie. Il s’est arrêté persuadé que le militaire effectuait une inspection de routine, indique le site d’informations israélien Ynet jeudi.

Le soldat, de la brigade d’infanterie Golani, souhaitait quitter son poste militaire qui se situe dans une zone isolée de la région de Samarie, où les véhicules israéliens se déplacent rarement.

Le Palestinien a affirmé que le soldat est entré dans son véhicule et a exigé qu’il le ramène à l’implantation de Yitzhar. Le Palestinien, qui craignait d’être enlevé, a intentionnellement conduit sa voiture dans un fossé et s’est échappé.

Le soldat, abandonné sur le lieu du crash, a fait de l’auto-stop et a pris un bus qui transportait des soldats vers une base à proximité.

La police et les forces militaires sont arrivées peu de temps après l’appel du Palestinien qui avait appelé les secours. Les forces de sécurité ont arrêté le bus et localisé le soldat, identifié par un témoin de l’incident.

Une enquête militaire a été ouverte à la suite de l’incident, selon le bureau du porte-parole des Forces armées israéliennes. Le parquet militaire déterminera si le soldat sera poursuivi.

S’adressant au site d’informations NRG, un résident d’Yitzhar, qui a accepté de témoigner sous couvert d’anonymat, a déclaré que l’incident aurait pu terminer en tragédie.

« Que ce serait-il passé si le véhicule palestinien était arrivé avec le soldat israélien aux portes de Yitzhar ou de toute autre implantation
juive ? Le garde aurait pu ouvrir le feu dans leur direction, en pensant que c’est une tentative d’enlèvement », a-t-il déploré.