Un prisonnier palestinien a révélé à la police qu’il avait planifié une attaque terroriste contre Israël car il savait qu’il recevrait en échange un salaire de l’Autorité palestinienne (AP) s’il était emprisonné, selon une confession signée et publiée par le groupe israélien d’observatoire des médias palestiniens « Palestinian Media Watch » (PMW) dimanche.

Le prisonnier, Husni Najjar, a informé ses interrogateurs en août qu’il avait prévu une attaque dans le seul but d’obtenir une peine d’emprisonnement de 5 ans, pendant laquelle il aurait reçu un salaire mensuel qui couvrirait les frais de ses noces à venir.

« À cause de ma situation financière difficile, comme je vous l’ai dit, j’ai décidé d’organiser une attaque imaginaire du Shin Bet [services de sécurité] comme ça je serais arrêté et emprisonné pour plus de cinq ans, afin de recevoir un salaire mensuel comme rémunération de l’AP afin de rembourser mes dettes et de pouvoir payer mon mariage, » a expliqué le résident d’Hébron.

Najjar avait purgé une peine pour activité terroriste dans le passé, mais sa précédente incarcération n’avait pas excédé les 5 ans. Selon le groupe d’observatoire des médias palestiniens, les prisonniers qui reçoivent une peine de plus de cinq ans d’emprisonnement bénéficient d’un salaire mensuel de 4 000 shekels (830 euros) pendant leur peine et continuent de le recevoir pendant trois ans après être relâchés.

Najjar est actuellement en prison en attendant son procès.

« Le témoignage de ce terroriste palestinien confirme les affirmations du PMW que la politique de l’AP de payer des salaires élevés aux terroristes durant leur peine de prison en Israël et après leur relâchement, non seulement récompense le terrorisme mais constitue aussi une motivation au terrorisme, » ont indiqué le directeur du PMW Itamar Marcus et l’experte en analyse Nan Jacques Zilberdik dans un communiqué.