Un ancien chef militaire du Hamas emprisonné en Israël et confiné à l’isolement a été transféré dimanche dans une autre prison après une grève de la faim express, a-t-on appris de source palestinienne.

Le club des prisonniers palestiniens, basé à Ramallah, en Cisjordanie, avait annoncé dimanche midi qu’Ibrahim Hamed entamait une grève de la faim, et que quelque 200 prisonniers palestiniens le rejoindraient dans le jeûne en signe de solidarité.

Mais en début d’après-midi, la porte-parole du club des prisonniers a indiqué que le détenu avait été transféré à la prison de Nafha, dans le désert du Néguev (sud d’Israël).

« Un accord a été trouvé pour mettre fin à l’isolement de M. Hamed », a-t-elle dit à l’AFP, « donc les prisonniers ont retiré leur décision d’entamer une grève de la faim ».

Le prisonnier avait refusé deux repas, avait indiqué en début d’après-midi la porte-parole des services pénitentiaires israéliens, Sivan Weizman.

Le détenu avait été mis à l’isolement il y a trois mois, soupçonné « d’implication dans des activités interdites », avait-elle ajouté, sans plus de détails.

L’ancien leader de la branche militaire du Hamas a été condamné en 2012 à plusieurs peines de prisons à vie par un tribunal militaire israélien pour le meurtre de dizaines d’Israéliens.

Environ 1.550 Palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes avaient mis fin à leur mouvement en mai 2012, après avoir obtenu des droits de visites de leurs proches vivant à Gaza, et le transfert de détenus confinés à l’isolement.