Un Palestino-Jordanien, a été tué lundi matin par des soldats israéliens à la frontière entre la Cisjordanie et la Jordanie, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon l’armée israélienne, l’homme a été tué par balles après avoir tenté d’arracher l’arme d’un soldat au pont Allenby, le point de passage entre la Cisjordanie et la Jordanie en partie contrôlé par Israël.

« Un Palestinien a tenté de prendre l’arme d’un soldat israélien sur le pont Allenby. En réponse, les forces sur le terrain ont ouvert le feu en direction du suspect, qui a été touché », a affirmé un communiqué militaire israélien.

« Je peux confirmer que le Palestinien a succombé à ses blessures », a déclaré de son côté une porte-parole de l’armée.

A Ramallah, le gouvernement de l’Autorité palestinienne a condamné un assassinat « de sang-froid ».

« Le gouvernement considère cet incident comme la suite de la série d’exactions [israéliennes] contre le peuple palestinien », a souligné un communiqué qui réclame « la création d’une commission d’enquête internationale ».

Des sources de sécurité palestiniennes ont identifié la victime comme Raed Zeiter, 38 ans, originaire de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Il avait quitté la Cisjordanie en 2011 et n’y était plus revenu, selon ces sources qui ignoraient où il résidait depuis.

Il avait la nationalité jordanienne et exerçait comme juge dans un tribunal d’Amman.

« Nous ne savions pas que Raed était en Cisjordanie. Je suis allé au tribunal aujourd’hui pour voir s’il travaillait et on m’a dit qu’il n’était pas allé travailler aujourd’hui », a déclaré à l’AFP son père, Alaa Zeiter, un ancien juge de 70 ans.

« Mon fils est pacifique et professionnel. Je suis sous le choc », a-t-il répondu en pleurant.

L’incident s’est produit après que M. Zeiter ait franchi le pont en provenance de Jordanie, a précisé Ofer Lefler, porte-parole de l’Autorité des aéroports israéliens, dont dépendent tous les points de passage vers Israël.

Situé à 50 km d’Amman et proche de la ville palestinienne de Jéricho, le point de passage – également connu sous le nom de pont du roi Hussein — a été fermé après cet incident avant de rouvrir en début d’après-midi.