Des soldats israéliens ont ouvert le feu, tuant un Palestinien, durant des affrontements survenus dans un camp de réfugiés de Cisjordanie dans le sud de Jérusalem vendredi matin, ont annoncé les responsables.

Selon les militaires, alors que l’armée procédait à une arrestation dans le camp de réfugiés de Deheishe situé aux abords de Bethléem, les Palestiniens ont commencé à jeter de grosses pierres et des engins explosifs sur les soldats.

En réponse, les soldats ont ouvert le feu « afin de faire disparaître la menace », a fait savoir l’armée.

Selon des responsables palestiniens, un habitant du camp de réfugiés a été tué par balles. Il a été identifié comme étant Ismail Hamamda, âgé de 21 ans, par le site d’information de l’Autorité palestinienne Wafa.

Les responsables militaires ont indiqué qu’ils avaient connaissance des informations transmises par les Palestiniens mais ne désiraient pas commenter leur véracité.

Aucun soldat n’aurait été blessé, selon l’armée.

Les agents de police autour du corps d'un terroriste qui était l'un des trois hommes responsable d'un attentat à l'arme à feu qui a grièvement blessé deux Israéliens à proximité du mont du Temple dans la Vieille ville de Jérusalem, le 14 juillet 2017 (Capture d'écran)

Les agents de police autour du corps d’un terroriste qui était l’un des trois hommes responsable d’un attentat à l’arme à feu qui a grièvement blessé deux Israéliens à proximité du mont du Temple dans la Vieille ville de Jérusalem, le 14 juillet 2017 (Capture d’écran)

Ces affrontements à Deheishe sont survenus à peu près au même moment qu’un attentat à l’arme à feu qui a été commis par des terroristes palestiniens près du mont du Temple dans la Vieille ville de Jérusalem.

Deux Israéliens ont été grièvement blessés et un autre légèrement touché par des éclats lorsque des tireurs ont ouvert le feu dans leur direction aux abords du lieu saint. Les terroristes se sont alors réfugiés dans le mont du Temple avant que la police sur place ne tire sur eux, touchant mortellement les agresseurs. L’un d’entre eux, qui avait été plaqué au sol par la police, a été tué alors qu’il se redressait soudainement, tentant de poignarder l’un des agents, selon les forces de l’ordre.

Les émeutes de vendredi matin à Deheishe surviennent quarante-huit heures après que les troupes israéliennes ont tué par balles deux Palestiniens dans des circonstances similaires dans le cadre d’une opération menée dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie.

Selon l’armée israélienne, mercredi, des hommes armés palestiniens « ont ouvert le feu sur les forces de l’armée israélienne et les agresseurs ont lancé des engins explosifs visant les soldats ».

Les responsables militaires ont indiqué avoir reçu l’information d’un Palestinien tué lors de cet échange de coups de feu.

L’armée a fait savoir que les détails de l’incident étaient en cours d’investigation.