L’armée israélienne a annoncé mardi matin qu’un Palestinien avait été abattu alors qu’il essayait de poignarder des soldats israéliens qui effectuaient une opération d’arrestation en Cisjordanie dans la nuit de lundi à mardi.

Des troupes de l’unité d’élite Duvdevan étaient en opération dans le village palestinien de Fara, au nord est de Naplouse, pour arrêter des suspects recherchés, a annoncé l’armée.

Le Palestinien, identifié dans les médias palestiniens comme Muhammad a-Salahi, 32 ans, s’est précipité sur les soldats avec un couteau à la main et ne s’est pas arrêté quand celui lui a été demandé, selon l’armée israélienne.

Les troupes de Duvdevan « ont commencé un processus d’arrestation, et quand le suspect a continué à avancer vers eux, il a été abattu, puis prononcé mort », a annoncé mardi l’armée israélienne dans un communiqué.

A-Salahi a autrefois été emprisonné en Israël, selon le site d’information Walla.

Selon l’armée, des engins explosifs ont été jetés sur les soldats, qui ont également essuyé des tirs pendant l’opération. Aucun soldat n’a été blessé.

Quatre suspects palestiniens ont été arrêtés dans l’opération et transféré au Shin Bet pour être interrogés. Au total, neuf Palestiniens ont été arrêtés par les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie pendant la nuit.

Funérailles du lieutenant Shir Hajaj, 22 ans, tuée pendant une attaque terroriste au camion bélier à Jérusalem le 8 janvier, au cimetière militaire du mont Herzl de la capitale, le 9 janvier 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Funérailles du lieutenant Shir Hajaj, 22 ans, tuée pendant une attaque terroriste au camion bélier à Jérusalem le 8 janvier, au cimetière militaire du mont Herzl de la capitale, le 9 janvier 2017. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

L’opération a eu lieu au lendemain des funérailles de quatre soldats tués dimanche dans une attaque au camion bélier à Jérusalem. Dix-sept autres personnes ont été blessées dans l’attaque terroriste qui a eu lieu dans le quartier Armon Hanatziv de la capitale. Certaines d’entre elles sont toujours entre la vie et la mort.

Le terroriste, un habitant de 28 ans du quartier de Jabel Mukaber de Jérusalem Est, a été abattu par des soldats présents sur les lieux de l’attentat.

Un groupe palestinien précédemment inconnu, qui porte le nom d’un terroriste qui, avec un complice, a tué trois Israéliens dans un bus à Armon Hanatziv en 2015, a revendiqué l’attaque. La validité de cette revendication est difficile à évaluer.