Un pêcheur palestinien a disparu en mer mercredi soir après que son bateau a heurté un navire de l’armée israélienne au large de la côte près de la bande de Gaza, a annoncé l’armée.

L’armée israélienne a déclaré que l’incident était un accident causé par les conditions météorologiques et l’état de la mer mais les Palestiniens affirment que la navire israélien a intentionnellement « attaqué » le bateau appartenant à Muhammad al-Hissi.

Nizar Ayyash, qui dirige le syndicat des pêcheurs de Gaza, a déclaré au site de l’agence de presse palestinienne Maan que l’incident avait eu lieu vers 22h30, au large de Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, et qu’Al-Hissi avait disparu peu de temps après.

La marine israélienne et les marins palestiniens ont lancé des recherches en mer pour retrouver al-Hissi, qui est toujours considéré comme disparu jeudi après-midi.

Selon l’armée, le navire de la marine en question escortait un autre bateau de pêche palestinien qui avait « dévié » de la zone de pêche autorisée. Lors des manœuvres pour amener ce bateau vers le rivage, le navire de la marine israélienne a heurté le bateau d’al-Hissi, ce qui a fait sombrer son bateau.

Le bateau d’Al-Hissi « n’était pas visible en raison des conditions en mer », a déclaré une porte-parole de l’armée.

« L’incident fait l’objet d’une enquête », a-t-elle ajouté.

Dans le cadre du blocus israélien de la bande de Gaza, il est interdit aux bateaux de pêche palestiniens de naviguer à plus de 9,5 km environ du rivage, bien que cette distance ait parfois été rallongée pendant la haute saison de la pêche.

Les pêcheurs qui s’écartent de la zone désignée font l’objet d’une mise en garde qui leur demande de retourner dans la zone autorisée, s’ils refusent, ils ont escortés au port d’Ashdod pour y être interrogés.