« Salut ! Merci d’avoir récupéré cette bouteille ! Nous sommes actuellement en vacances à Rhodes et nous aimerions savoir jusqu’où elle est allée – même si ce n’est que jusqu’à la plage voisine. »

Ce sont les quelques mots qui étaient inscrits sur une note glissée dans une bouteille en verre et qui aura effectué un voyage de 800 kilomètres depuis une île grecque jusqu’au filet d’un pêcheur de la bande de Gaza, qui l’a trouvée la semaine dernière, a annoncé samedi NPR.

Sachant que sa petite amie Bethany Wright, 22 ans, avait toujours voulu envoyer un message dans une bouteille, Zac Marriner, 25 ans, lui a fait la surprise d’en préparer une pour le dernier jour de leurs vacances sur l’île grecque, a expliqué l’article.

Le couple a écrit sa lettre sur un papier de parchemin, l’a enroulée avant de la placer à l’intérieur de la bouteille avec quelques fleurs.

C’était le 4 juillet.

Et très exactement six semaines après, Jihad al-Soltan a vu la bouteille au large de la côte de l’enclave de Gaza et l’a récupérée sur son bateau.

Cet homme de 54 ans, père de sept enfants, a ouvert la bouteille et a amené la lettre à son gendre Wael al-Soltan, professeur d’anglais, qui a pu découvrir ce qui y était écrit.

Jihad a fait écrire une courte réponse à Wael qui a été envoyée sur l’adresse courriel laissée par le couple britannique dans sa lettre, a fait savoir NPR.

Le jeune enseignant en anglais a ensuite montré le parchemin abîmé par l’eau à un ami, Mahmoud, qui a écrit avec excitation une réponse plus détaillée à Marriner et à Wright.

« Salut de Palestine Gaza, salut à vous Zak et Beth, mon ami a trouvé votre bouteille, la meilleure chose dans ce monde c’est l’amour et le bonheur, quand les gens s’aiment les uns les autres comme vous Zak et Beth, je vous souhaite le meilleur », a-t-il écrit.

Wael avait tenté d’établir une telle correspondance lui-même il y a trois ans. Il avait alors noté une seule phrase en arabe, « Arrêtez le siège », sur une feuille de papier qu’il avait mise à la mer, citant le blocus imposé par Israël et l’Egypte sur la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, depuis la prise de pouvoir du groupe terroriste en 2007.

Israël affirme que le blocus est nécessaire pour empêcher des armes d’arriver jusqu’au Hamas, qui a promis la destruction de l’Etat juif.

« C’est tout à fait incroyable que notre bouteille ait été retrouvée, sans même parler d’une plage de Gaza », a écrit Wright dans un courriel adressé à NPR. « La tragédie de la situation là-bas implique l’isolement de la population, mais l’arrivée de la bouteille illustre de manière formidable combien nous ne formons finalement qu’un seul monde, connecté par un océan et aimé par un seul Dieu. »