Un photographe zoome sur la beauté des handicapés
Rechercher
‘Changez la façon dont vous voyez, voyez comment vous changez’

Un photographe zoome sur la beauté des handicapés

‘Positive Exposition' de Rick Guiddott à Ramat Aviv tente de changer la perception des gens sur les handicapés

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

  • Rick Guidotti a changé sa carrière de photographe afin de montrer une autre facette des personnes handicapées (Crédit : Luc Tress / Times of Israël)
    Rick Guidotti a changé sa carrière de photographe afin de montrer une autre facette des personnes handicapées (Crédit : Luc Tress / Times of Israël)
  • Pascale Bercovitch a rencontré Rick pour la deuxième fois en Israël. L'israélienne d'origine française est handicapée depuis qu'elle a 17 ans et a participé aux Jeux paralympiques en aviron et s'entraine pour les jeux qui se tiendront à Rio de Janeiro en 2016 (Crédit : Luc Tress / Times of Israël)
    Pascale Bercovitch a rencontré Rick pour la deuxième fois en Israël. L'israélienne d'origine française est handicapée depuis qu'elle a 17 ans et a participé aux Jeux paralympiques en aviron et s'entraine pour les jeux qui se tiendront à Rio de Janeiro en 2016 (Crédit : Luc Tress / Times of Israël)
  • Oren aime faire du vélo, porter des chapeaux et jouer au ballon. Il est atteint de polymicrogyrie, qui affecte le développement de son cerveau (Crédit : Rick Guidotti)
    Oren aime faire du vélo, porter des chapeaux et jouer au ballon. Il est atteint de polymicrogyrie, qui affecte le développement de son cerveau (Crédit : Rick Guidotti)
  • Eitan, 7 ans, a deux frères, Ayalon et Elad. Il est né avec un syndrome génétique rare affectant ses capacités motrices et de la parole (Crédit : Rick Guidotti)
    Eitan, 7 ans, a deux frères, Ayalon et Elad. Il est né avec un syndrome génétique rare affectant ses capacités motrices et de la parole (Crédit : Rick Guidotti)
  • Erez est âgé de 6 ans et a une maladie rare de la peau (Crédit : Rick Guidotti)
    Erez est âgé de 6 ans et a une maladie rare de la peau (Crédit : Rick Guidotti)

Pendant des années, Rick Guidotti a photographié des mannequins jusqu’à ce qu’une rencontre fortuite à un arrêt de bus de New York lui ait fait changer d’avis à propos des canons de la beauté.

La belle jeune fille albinos qui attendait son bus avait une très faible estime de soi en raison de l’état de sa peau, s’est-il rendu compte. Il lui a donc demandé s’il pouvait prendre sa photo. Cela l’a transformée, a-t-il indiqué.

« Je suis le même photographe », a déclaré Guidotti la semaine dernière à Tel-Aviv. « Pour moi, c’est toujours la beauté [qui compte]. Rien n’a vraiment changé ».

Guidotti photographie désormais les personnes handicapées à travers le monde par le biais de son organisation à but non lucratif, Positive Exposure [Exposition positive]. Il veut que son travail puisse améliorer la perception des gens sur les personnes handicapées et aider les sujets de ses photos à apprécier leur propre beauté.

Il s’est exprimé la semaine dernière lors de la sixième conférence annuelle de Beit Issie Shapiro, une organisation à but non lucratif basée à Raanana dédiée à l’amélioration de la qualité de vie et l’intégration sociale des personnes handicapées, qui parraine une exposition de ses photos au Ramat Aviv Mall au centre d’Israël.

« Les gens ont tendance à déplacer leurs yeux sur le côté. Ce que nous faisons montre que c’est normal. Ils peuvent regarder directement les photos et en profiter », a déclaré Yoav Gaon, dont le fils de 7 ans, Erez, figure dans l’exposition.

« Rick a cette expression, ‘changez la façon dont vous voyez, voyez comment vous changez’. Une fois que vous voyez des personnes handicapées être heureuses, vous vous rendez compte que nous sommes tous les mêmes ».

L’exposition présente des photos que Guidotti a prises en Israël et à l’étranger.

קארין אלהרר בטור מיוחד לסלונה. שתפו!

Posted by ‎בית איזי שפירא – Beit Issie Shapiro‎ on Wednesday, 8 July 2015

La société israélienne semble accepter les différences, a souligné Guidotti, et sa séance de photo à Raanana, où se trouve Beit Issie Shapiro, fut une grande expérience tant pour les enfants que pour leurs familles.

Certains des sujets de Guidotti et leurs familles, dont beaucoup se connaissaient les uns les autres grâce à l’organisation, étaient au vernissage de l’exposition.

Les enfants ont mangé de la crème glacée et attendaient de se voir dans un diaporama qui montrait des photos de chaque personne accompagnée d’une courte biographie. Les passants curieux se sont arrêtés pour voir pourquoi il y avait autant de bruit.

Telle était l’idée, explique Sigal Winter, un membre du personnel de Beit Issie Shapiro.

« Nous avons décidé d’ouvrir l’exposition dans un espace public afin de connecter les personnes handicapées avec le reste de la population », a déclaré Winter. Le travail de Guidotti est généralement représenté dans les zones moins publiques, comme les hôpitaux, a-t-elle ajouté.

Exposition 'positive Exposure' de Rick Guidotti sera au Ramat Aviv Mall jusqu'au vendredi 17 juillet (Crédit : Luc Tress / Times of Israel)
Exposition ‘positive Exposure’ de Rick Guidotti sera au Ramat Aviv Mall jusqu’au vendredi 17 juillet (Crédit : Luc Tress / Times of Israel)

C’était la première visite de Guidotti en Israël, et le photographe brillant et énergique se souvient du nom de tous ses sujets – à la fois locaux et internationaux.

Il a dit que son travail donne aux gens l’occasion de regarder les gens avec des différences et de devenir plus à l’aise avec ceux qui ne leur ressemblent pas. Il a étayé ses propos avec une photo qu’il avait prise aux Etats-Unis d’une fille atteinte de nanisme.

« D’abord, vous voyez qu’elle est différente, ensuite vous voyez la beauté de ses yeux vert, et enfin vous voyez sa robe », a-t-il dit. « Quand nous marchons dans la rue et que nous voyons quelqu’un avec une différence que nous voulons regarder ailleurs. Parfois, c’est plus douloureux ».

Guidotti a expliqué qu’il voyait les résultats positifs de son travail tout le temps, mais il est persuadé que la perception des gens des personnes handicapées doit encore s’améliorer.

« Ils devraient être vus comme leurs parents les voient et comment les gens qui les aiment les voient », a-t-il expliqué. « Nous méritons tous d’être heureux et nous méritons tous d’être fiers ».

Positive Exposure sera exposée au Centre Commercial de Ramat Aviv jusqu’au vendredi 17 juillet. Pour plus d’informations sur les activités et conférences de Beit Issie Shapiro, Rendez-vous sur leur site.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...