En dépassant les 4 000 heures sur un F-16 de Tsahal, Avi « Jacques » Yaakovi a établi un record dans son pays en la matière. Il rejoint ainsi le club très fermé de quelques dizaines de pilotes d’élite au niveau international.

En Israël, son dauphin désigné n’est autre que son frère qui doit encore effectuer 700 heures de vol pour effacer son record des tablettes, rapporte la quotidien Ynet. Au sein de la famille, quatre des frères sont pilotes ainsi que deux de leurs beaux-frères.

Agé de 53 ans, ce pilote israélien et père de famille est originaire de la vallée de Jezréel.

Ayant pris sa retraite en 2010, il a continué à voler en tant que réserviste pendant de nombreuses années. « La retraite a été forcée pour moi », confie-il tristement. Il avoue sans détours qu’il aurait souhaité continuer pendant plusieurs années.

C’est lors d’une cérémonie en présence de sa famille, à la base aérienne de Ramat David, qu’il est monté à bord de son F-16 pour son vol d’adieu, accompagné de trois de ses amis.

En redescendant sur le tarmac il a soudain réalisé que c’était la dernière fois qu’il utiliserait ces escaliers métalliques.

« Je ne suis pas spécialement sentimentale, mais je suis aujourd’hui très triste. Ce F-16 fait partie de mon identité », a-t-il expliqué.

Concernant sa reconversion, Yaakovi va désormais occuper les fonctions de directeur des ressources humaines dans une entreprise qui fabrique des imprimantes 3D. La société compte 3 000 employés et devrait atteindre un chiffre d’affaires de un milliard de dollars en 2015.