Un prédicateur à la mosquée d’Al-Aqsa appelle à « massacrer » les Juifs, disant qu’ils sont « les créatures les plus diaboliques qui marchent sur cette terre ».

Omar Abu Sara a été filmé à la mosquée, située sur le mont du Temple, le 28 novembre. Dans une vidéo publiée par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI), il s’adresse à une foule de fidèles.

« Parler des traits des Juifs oblige à adopter un mode spécial, car il s’agit d’un peuple auquel chaque trait vil unique a été attribué », dit le cheikh. « Ils étaient les maîtres de ces traits vils, puis ils ont enseigné leurs secrets à d’autres. »

« Ces traits sont décrits dans le Coran, qui dépeint tous les aspects de la vie des Juifs dans des scènes des plus abominables », poursuit-il.

Abu Sara accuse les Juifs d’avoir tué des dizaines de prophètes, et d’avoir tenté de tuer le prophète Mahomet par deux fois.

Il prétend qu’une bataille avec les Juifs est proche, et fait l’éloge du « califat » de l’Etat islamique, comme l’un des moteurs de destruction du peuple juif.

« Je dis aux Juifs haut et fort : le temps de votre massacre est venu. Le temps de vous combattre est venu. Le temps de vous tuer est venu… Ne nous laissez je vous prie en nos cœurs ne serait-ce qu’un seul grain de miséricorde envers vous, ô Juifs, parce que quand le jour de votre massacre sera venu, nous vous massacrerons sans pitié ».
Tout au long de la diatribe d’Abu Sara, l’on entend une foule invisible répondre plusieurs fois « Amen ».

Un sermon similaire d’un autre prédicateur a été filmé au même endroit plus tôt le mois dernier, où l’orateur appelait à l’éradication de l’Amérique et d’Israël et faisait l’éloge du groupe terroriste Etat islamique.

Dans son discours, « Abu Ali Ahmad » appelait à la libération de Jérusalem « des Juifs, les plus viles des créatures » et à l’anéantissement de l’Amérique et de la coalition internationale contre l’État islamique.

« Ô Allah, anéantis l’Amérique et sa coalition. Ô Allah, permets-nous de leur couper la tête. Ô Allah, aide nos frères, les moudjahidines en terre d’Irak et de Syrie », scandait Abu Ahmad dans la salle principale de la mosquée.

« Qui viendra à l’aide de l’islam, sinon nous-mêmes ? Qui viendra à l’aide de Jérusalem, sinon nous-mêmes ? Qui viendra à l’aide du califat, sinon nous-mêmes, ô serviteurs d’Allah ? », prêchait-il devant un public nombreux.