Un professeur de l’Université Rutgers rétrogradé après des posts antisémites
Rechercher

Un professeur de l’Université Rutgers rétrogradé après des posts antisémites

Michael Chikindas a publié des caricatures de juifs à nez crochu, des calomnies selon lesquelles les Juifs contrôlent Hollywood et le gouvernement américain

Michael Chikindas.(Capture d'écran YouTube)
Michael Chikindas.(Capture d'écran YouTube)

Un professeur de l’Université Rutgers a été rétrogradé après la conclusion d’une enquête concernant ses publications antisémites et racistes sur les réseaux sociaux.

Michael Chikindas, qui est professeur titulaire, a été radié de l’enseignement des cours obligatoires et sera tenu de participer à un programme de formation à la sensibilité culturelle.

Dans une lettre envoyée à la faculté de Rutgers vendredi matin, le président de l’université Robert Barchi et le chancelier Debasish Dutta ont annoncé que les étudiants n’auraient pas à satisfaire aux exigences de cours enseignées par Chikindas, professeur au Département des sciences alimentaires.

Il a également été démis de ses fonctions de directeur du Centre de santé digestive de l’Institut pour l’alimentation, la nutrition et la santé.

Le document antisémite publié par Chikindas « a perpétué les stéréotypes nocifs et a profondément bouleversé les étudiants juifs, les professeurs et le personnel de notre communauté. Les craintes et les préoccupations qu’ils nous ont exprimées ainsi qu’à de nombreux dirigeants universitaires sont à la fois justifiées et compréhensibles », peut-on lire dans la lettre.

Les publications comprenaient des caricatures de Juifs au nez crochu ; des calomnies selon lesquelles les Juifs contrôlent Hollywood, la Réserve fédérale et le gouvernement ; et qu’Israël commet un génocide et est un « pays terroriste ».

Chikindas a blâmé le génocide arménien sur les Turcs juifs et a réédité les affirmations selon lesquelles les Juifs américains et Israël étaient responsables des attentats du 11 septembre, entre autres allégations antisémites.

Quelque 3 200 étudiants ont signé une pétition appelant à la suspension de Chikindas dans l’université, a rapporté le journal étudiant The Daily Targum.

« Cela a été une situation triste et profondément troublante pour nos étudiants et notre personnel, et pour notre faculté, qui représentent des valeurs beaucoup plus nobles que celles exprimées par ce professeur en particulier. Alors que l’université est et devrait toujours être un lieu où les étudiants sont confrontés à des idées complexes et même controversées, cette situation a mis en péril la confiance entre les professeurs et les étudiants, condition préalable à l’apprentissage ».

Rutgers, la plus grande université d’État du New Jersey, compte parmi les plus importantes populations étudiantes juives de toutes les universités américaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...