WASHINGTON – Un duo sénatorial bipartisan a représenté mardi un projet de loi visant à faire diminuer l’antisémitisme en Europe.

Tim Kaine, sénateur démocrate de Virginie, et Marco Rubio, sénateur républicain de Floride, ont relancé leurs efforts pour faire voter le Combating European Anti-Semitism Act (loi pour la lutte contre l’antisémitisme européen), qui demande au département d’Etat de surveiller les actes antisémites en Europe et de soumettre ses conclusions au Congrès dans le cadre de son rapport annuel sur la liberté religieuse dans le monde.

Le texte demande au département d’informer le Sénat et la Chambre des représentants de la situation sécuritaire des différentes communautés juives européennes et des actions que prend le gouvernement américain pour travailler avec ses alliés régionaux à la lutte systématique contre l’antisémitisme et le harcèlement.

Il pousse aussi les gouvernements européens à « adopter et appliquer une définition de travail de l’antisémitisme ».

« Je suis toujours inquiet par la hausse constante de l’antisémitisme en Amérique et en Europe », a déclaré Kaine, qui, comme Rubio, est membre de la commission sénatoriale des Affaires étrangères. « Nous devons être vigilants sur la signalisation de tous les incidents antisémites pour garantir la sécurité et les droits inaliénables des communautés juives. »

Le sénateur républicain de Floride Marco Rubio lors de son discours devant la Coalition juive républicaine au Ronald Reagan Building, à Washington, D.C., le 3 décembre 2015. (Crédit :  Alex Wong/Getty Images/AFP)

Le sénateur républicain de Floride Marco Rubio lors de son discours devant la Coalition juive républicaine au Ronald Reagan Building, à Washington, D.C., le 3 décembre 2015. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

Le projet de loi a été présenté à la Chambre des représentants en 2015 par le groupe de travail bipartisan pour la lutte contre l’antisémitisme, notamment composé de Nita Lowey, représentante démocrate de New York, de Ileana Ros-Lehtinen, représentante républicaine de Floride, d’Eliot Engel, représentant démocrate de New York, et de Kay Granger, représentante républicaine du Texas.

En représentant la motion au Sénat, Rubio a cité la hausse du harcèlement et du vandalisme visant les institutions juives sur tout le continent ces dernières années.

« Le récent harcèlement et les violences se produisant dans toute l’Europe contre les juifs dans les écoles et les synagogues, ainsi que le nombre de gouvernements amplifiant des messages antisémites sont profondément préoccupants », a-t-il déclaré.

Cette semaine, un tribunal allemand a jugé que la tentative de trois hommes d’origine palestinienne de brûler la synagogue de Wuppertal en 2014 n’était pas un acte antisémite, mais une critique de la politique israélienne.

En 2015, un nombre record de juifs français a émigré en Israël, selon les évaluations du ministère israélien de l’Immigration et de l’Intégration. Près de 1 000 juifs supplémentaires ont quitté la France pour Israël par rapport à l’année précédente.