Un rabbin de Melbourne démissionne en raison de son rôle dans un scandale
Rechercher

Un rabbin de Melbourne démissionne en raison de son rôle dans un scandale

Accusé d'avoir orchestré la mise à l'écart des dénonciateurs des abus sexuels, Tzvi Telsner de Chabad s'excuse et démissionne

Manny Waks, le fondateur de Tzedek, un groupe de défense australien pour les victimes juives de  violence sexuelle, en face au Yéchiva College de Melbourne, qui a été en proie à des allégations d'abus. (Crédit : Autorisation Manny Waks/ News Corp.)
Manny Waks, le fondateur de Tzedek, un groupe de défense australien pour les victimes juives de violence sexuelle, en face au Yéchiva College de Melbourne, qui a été en proie à des allégations d'abus. (Crédit : Autorisation Manny Waks/ News Corp.)

Sydney, Australie – Le grand rabbin Chabad du siège de Melbourne a démissionné après avoir présenté des excuses pour sa conduite envers les victimes, mineures à l’époque des faits, d’abus sexuel et de leurs familles.

« Je reconnais que ma conduite envers les victimes et leurs familles n’a pas démontré… un comportement digne d’un rabbin dans ma position », a écrit le rabbin Tzvi Telsner dans une lettre ouverte mardi.

« Nous devons tous être conscients de la façon de l’impact de nos paroles et nos actions ont sur les autres et, par conséquent je voudrais profiter de cette occasion pour présenter mes excuses pour ma conduite et exhorter tout le monde à faire preuve de compassion et de soutien envers les victimes et leurs familles à travers l’institution et la communauté plus large ».

Telsner avait été soumis à une pression croissante pour démissionner à la suite de son témoignage en février devant la Commission royale, une enquête gouvernementale sur la façon dont Chabad avait réagi au scandale des abus sexuels sur des mineurs à Sydney et à Melbourne.

Lors de l’audience, Telsner avait été accusé d’avoir orchestré la mise à l’écart des dénonciateurs et de leurs familles, avoir exhorté sa congrégation à ne pas parler à la police ou aux médias sans la permission d’un rabbin. Il a également affirmé que les pédophiles et homosexuels pouvaient être guéris.

La semaine dernière, Telsner a été impliqué dans un échange houleux avec une victime d’abus sexuel, qui serait considéré comme ce qui a déclenché sa démission.

Manny Waks, la seule victime juive en Australie à se faire connaître du public, a publié mardi sur Facebook : « Enfin. La nouvelle que nous attendions tous… Nous éprouvons de la légitimité. Nous pensons que la justice a prévalu ».

Telsner est le quatrième rabbin à démissionner à la suite de la Commission royale. Trois hommes associés au Chabad de Sydney et Melbourne ont été reconnus coupables de crimes sexuels sur des mineurs, les faits remontant à la fin des années 1980.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...