Un rabbin écossais a déclaré au Parlement du pays que lui et sa famille avaient été victimes d’une attaque antisémite.

Le rabbin Yossi Bodenheim, aumônier juif des universités écossaises, a déclaré la semaine dernière au Parlement qu’il marchait dans le centre d’Édimbourg avec sa femme et ses enfants le mois dernier, quand sa femme a été bousculée et que sa kippa lui a été arrachée et jetée au sol.

« Ma femme et mois avions emmené nos quatre jeunes enfants pour une promenade dans cette belle ville. Cependant, alors que nous marchions, une femme a bousculé mon épouse, attrapé ma kippa, l’a jetée sur le sol avant de s’enfuir », a-t-il déclaré aux députés, selon les médias.

« Ceci a eu lieu à environ un kilomètre d’ici, devant mes jeunes enfants. Vous pouvez imaginer dans quel état ils sont. »

Bodenheim a également déclaré que l’antisémitisme était un problème sur les campus universitaires.

« En tant qu’aumônier juif des étudiants d’Ecosse, mon rôle est d’apporter du chesed [bienveillance] aux étudiants juifs et de m’assurer qu’ils sont à l’aise sur le campus, que cela soit de garantir leur bien-être, d’organiser des évènements sociaux et pédagogiques, ou juste de les écouter attentivement, a-t-il déclaré. J’ai aussi dû aider à gérer l’antisémitisme, parce que, malheureusement, c’est également un problème sur les campus. »

Un rapport du Conseil écossais des communautés juives publié en juillet avait montré que les juifs d’Ecosse ressentaient un malaise croissant dans leur pays, et qu’une personne sur six ayant répondu à l’étude disait qu’elle gardait à présent secrète son identité juive.