Un nouveau rapport de l’ONU exige que la bande de Gaza soit dirigée par un gouvernement palestinien d’union nationale, et ce suite aux combats qui s’y sont déroulés au cours de l’été.

« La reconstruction, le redressement, la gouvernance et la sécurité dans la bande de Gaza doivent avoir lieu dans le cadre du retour d’une Autorité palestinienne légitime dans la bande, » a fait savoir le rapport établi par le coordinateur pour le processus de paix au Moyen-Orient de l’ONU pour le Comité spécial de liaison, l’organisme qui coordonne l’aide au développement pour les Palestiniens.

Le Comité spécial de liaison se réunira à New York le 22 septembre dans une réunion organisée par le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.

« La formation du gouvernement de consensus national sous le président Abbas et en conformité avec les principes de l’OLP a été saluée par la communauté internationale » indique le rapport.

« L’ONU a longtemps souligné la nécessité de progresser vers l’unité palestinienne conformément aux résolutions existantes, dans le cadre des engagements de l’OLP, des positions du Quartet et de l’Initiative de paix arabe ».

Le rapport a également demandé à Israël de permettre le développement de la zone C, la partie de la Cisjordanie sous contrôle civil et sécuritaire israélien.

En ce qui concerne les combats à Gaza, le rapport a nié qu’il y avait des preuves que le ciment destiné à des projets de l’ONU ait été détourné vers les tunnels du Hamas. Pourtant, fait-il savoir, « les efforts et les ressources consacrées par le Hamas pour construire ce réseau afin de lancer des attaques contre Israël, est inacceptable ».