Des centaines d’Israéliens sont attendus dimanche à une manifestation organisée entre les ambassades à Tel Aviv des Etats-Unis et de la Russie pour dénoncer l’échec de la communauté internationale à arrêter les massacres de civils piégés dans la ville syrienne assiégée d’Alep.

Dans l’invitation Facebook, l’organisation de lutte contre le racisme, Tag Meir appelle les Israéliens à former une chaîne humaine entre les deux représentations diplomatiques, toutes deux situées rue HaYarkon, et à demander que les puissances mondiales et régionales « stoppent le massacre des civils à Alep. »

L’évènement devait initialement avoir lieu samedi soir, directement devant l’ambassade russe à Tel Aviv, mais la police a refusé une autorisation à l’association, citant une participation attendue trop importante.

Des manifestations ont eu lieu dans le monde entier, où la population se retrouve dans la rue pour exprimer son indignation devant la crisse dans la ville syrienne, où le régime d’Assad, soutenu par la Russie, a largement repris le contrôle après des semaines de frappes aériennes contre les quartiers tenus par les rebelles.

Manifestation de solidarité avec les habitants de la ville syrienne assiégée d'Alep, devant la résidence du Premier ministre à Londres, le 13 décembre 2016. (Crédit : Daniel Sorabji/AFP)

Manifestation de solidarité avec les habitants de la ville syrienne assiégée d’Alep, devant la résidence du Premier ministre à Londres, le 13 décembre 2016. (Crédit : Daniel Sorabji/AFP)

Samedi, à Alep, des civils et des rebelles syriens piégés attendaient désespérément que les évacuations reprennent dans une enclave de l’opposition dans la ville, qui a été ensanglantée par les forces gouvernementales syriennes, un jour après la suspension de l’opération par le régime syrien.

Alep a été ravagée par certaines des pires violences de la guerre civile, qui a commencé il y a six ans et a tué plus de 310 000 personnes.