Un haut responsable du Hamas a appelé dimanche à démanteler le gouvernement palestinien d’unité, codirigé par le Fatah et le Hamas, et d’en mettre un nouveau en place, arguant de l’échec de la direction palestinienne pour faire avancer la reconstruction de Gaza après la guerre de l’été dernier.

« Nous appelons à un gouvernement d’union nationale autre qui remplira ses obligations envers le peuple palestinien, » a déclaré Ismail Radwan au journal égyptien Al-Ahram.

Radwan a noté que l’accord d’unité entre le Hamas et le Fatah, qui a été signé au Caire le 2 juin dernier stipule que les élections présidentielles, législatives et provinciales doivent être convoquées dans les six mois qui suivent la mise en place de la coalition.

« Nous avons presque atteint les six mois, » a prévenu Radwan.

Ce dernier a ajouté que le gouvernement d’union nationale n’a pas réussi à mettre fin au blocus israélien sur la bande de Gaza. Il a déclaré que si des mesures n’étaient pas prises pour dissoudre le gouvernement, le Hamas serait contraint d’explorer d’autres options. Radwan n’a pas précisé davantage mais a conclu que « l’unité palestinienne est nécessaire pour sortir de la crise [de Gaza]. »

Les tensions entre le Hamas et le Fatah se sont accrues après au moins une dizaine d’explosions qui ont secoué la bande de Gaza plus tôt ce mois-ci dans ce qui s’apparenterait à des attaques contre des maisons et des véhicules appartenant à des membres du Fatah.

Aucune victime n’a été signalée dans ces attentats, et le Hamas a nié toute responsabilité. Le Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré qu’il tenait le groupe islamiste pour responsable. Le Hamas a également annulé un événement prévu la semaine dernière à l’occasion du 10ème anniversaire de la mort de Yasser Arafat.

« Le comité central du Fatah condamne les crimes qui ont eu lieu contre ses dirigeants et porte la responsabilité de ceux-ci sur le Hamas » a déclaré Nasser al-Qidwa, un responsable du Fatah, lors d’un point de presse dans la ville de Ramallah en Cisjordanie la semaine dernière.

Hussein al-Sheikh, un autre membre de la direction du Fatah, a déclaré qu’il n’avait « aucun doute du fait que le Hamas porte la responsabilité de ce qui est arrivé aux dirigeants du Fatah dans la bande de Gaza. »

Le Hamas a arrêté un homme qu’il soupçonne être derrière la vague d’attentats.

Adiv Sterman a contribué à cet article.