Les autorités saoudiennes auraient arrêté un fonctionnaire de haut rang du Hamas qui travaillerait comme tresorier pour la faction située en dehors de la bande de Gaza de l’organisation terroriste, selon une information non confirmée parue lundi dans le journal égyptien, Al-Youm al-Sabaa.

Le journal écrit que Maher Salah a été appréhendé il y a plusieurs mois dans le royaume du Golfe sur la base de soupçons – il aurait blanchi et transféré illégalement des fonds à travers la frontière de l’Arabie Saoudite, rapporte la radio israélienne.

L’article ajoute qu’un autre membre du Hamas, Mohammed Nazzal, a depuis été nommé responsable financier à la place de Salah.

Huit mois après une guerre ruineuse avec Israël, la reconstruction de Gaza a à peine commencé ; et le Hamas reste au pouvoir malgré les attentes qu’il cède une partie de son pouvoir au président de l’Autorité palestinienne basé en Cisjordanie, Mahmoud Abbas.

Les organismes d’aide et les analystes disent que les perspectives de reprise ont été entravées par les querelles politiques entre Hamas et le Fatah, la poursuite du blocus et une lente réaction des pays donateurs.