Gilbert Bensaid et sa compagne Annette vont ouvrir à la fin du mois, dans le centre de Raanana, une copie de leur célèbre restaurant parisien. Il aura le même nom, proposera le même menu et les mêmes offres spéciales.

La grande différence résidera dans le prix, « qui sera un peu plus abordable qu’à Paris », explique Bensaid dans une interview au journal Haaretz.

Le couple faisait son marché quotidiennement à l’Hyper Cacher de Vincennes pour les produits de base essentiels au restaurant. « J’aurais pu facilement avoir été à l’intérieur lorsque le terroriste est entré », dit-il.

Lors de l’attaque terroriste, Gilbert et Annette se trouvaient dans leur appartement de Raanana.

Avant d’émigrer en Israël, Gilbert Bensaïd avait vendu son restaurant, mais avait toujours maintenu le contact avec la plupart de ses employés.

« L’un des chefs d’équipe m’a alors contacté par téléphone, me demandant ce qu’il devait faire. Je lui ai dit de fermer et de partir le plus vite possible. »

« Nous sommes venus en vacances en Israël en avril dernier pendant les fêtes de Pessah », se souvient Annette, « et nous avons décidé de nous installer ici, » ajoute-t-elle.

En août, ils revinrent en Israël pour acheter un local pour le restaurant, et en novembre, ils ont fait leurs valises pour de bon.

Ni l’un ni l’autre ne parlent encore l’hébreu mais Annette est très à l’aise en anglais. Elle aura la responsabilité de travailler avec l’ensemble des sous-traitants et des fournisseurs. Gilbert sera lui relégué en cuisine, où il dit se sentir mieux qu’à la maison.

Ils n’ont maintenant plus qu’une seule hâte : préparer leur célèbre pâté de foie d’oie en Israël. C’est l’une des spécialités du restaurant ainsi que de nombreux plats de viande. Il y aura cependant quelques changements mineurs dans la version israélienne du menu.

« Nous avons dû adapter notre menu du déjeuner à la vie israélienne », explique Annette.

« A Paris, les gens prennent deux à trois heures pour déjeuner et boivent beaucoup de vin. Ici, en Israël, les gens prennent à peine 40 minutes pour se restaurer et ne vont pas consommer d’alcool. Donc, nous avons mis au point un menu pour le midi qui nous permettra de servir beaucoup plus rapidement, » indique Gilbert Bensaid.

Mais rassurez-vous, celui de Paris reste toujours ouvert !