Un rouleau de Torah, volé à une synagogue en Géorgie, dans le Caucase, a été détruit.

La police indique qu’un individu non identifié est entré par effraction dans une synagogue de Gori, à une centaine de kilomètre au nord-ouest de la capitale de Tbilisi.

Ce cambriolage s’est produit durant une fermeture temporaire de la synagogue, le 26 novembre. La communauté juive a découvert les faits vendredi, à la réouverture de la synagogue.

Des morceaux des rouleaux ont été découverts derrière le bâtiment qui héberge la synagogue, a indiqué le site Gorskie. La police enquête sur l’incident en tant que cambriolage, et non pas en tant que crime raciste, a précisé le site 2030.

Environ 4 000 juifs vivent en Géorgie. Ils étaient 28 000 en 1979, quand la république a fait face à la guerre et à l’instabilité, lors de l’effondrement de l’Union soviétique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu serre la main du Premier ministre géorgien, Irakli Garibashvili, lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 28 janvier 2014. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu serre la main du Premier ministre géorgien, Irakli Garibashvili, lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 28 janvier 2014. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le gouvernement géorgien soutien la vie juive dans le pays.

Le Premier ministre, Irakli Garibashvili était présent l’an dernier à la cérémonie qui célébrait le 120e anniversaire de la synagogue de la ville d’Oni, en Géorgie occidentale.

Garibashvili, dont le gouvernement a financé en partie les rénovations des synagogues d’Oni et de Tbilisi, a qualifié la Géorgie de « deuxième terre d’accueil pour le peuple juif. »