Le Daily Stormer, site internet néonazi, qui avait rendu hommage à Yair Netanyahu, un « vrai pote », pour avoir publié un même jugé antisémite le week-end dernier, a affiché mardi le fils du Premier ministre sur une grande bannière sur sa page d’accueil.

La bannière proclame que le Daily Stormer est « le premier site fan de Yair Netanyahu dans le monde. »

Le jeune Netanyahu a été vivement critiqué pour ce même, qui voulait diffamer les ennemis politiques de son père et faisait référence au milliardaire juif George Soros, aux Illuminatis et à un homme lézard, et a supprimé ce post de sa page Facebook deux jours après l’avoir publié.

Ce dessin était accompagné sur sa page Facebook vendredi de la légende « Chaîne alimentaire ». Yair Netanyahu l’a supprimé dimanche, plus de 24 heures après avoir scandalisé des politiciens israéliens et des dirigeants juifs américains. Dimanche soir, il ne s’était pas excusé et n’avait pas non plus exprimé de regrets.

Dessin publié par Yair Netanyahu sur son compte Facebook, le 8 septembre 2017. (Crédit : capture d'écran Facebook)

Dessin publié par Yair Netanyahu sur son compte Facebook, le 8 septembre 2017. (Crédit : capture d’écran Facebook)

Samedi, le Daily Stormer lui a rendu hommage pour avoir utilisé cette image.

Dans un article intitulé « le fils de Netanyahu publie un même génial accusant les Juifs de descendre son père juif », le site internet a écrit « Yair Netanyahu est un vrai pote. »

« Bientôt, il va faire des appels au gazage », a ajouté le site.

David Duke, ancien dirigeant du Ku Klux Klan, a écrit sur Twitter « Bienvenue au club, Yair – absolument génial, waouh, juste waouh », et a partagé des articles au sujet du même.

Les dirigeants politiques israéliens ont eux fustigé Yair Netanyahu pour cette caricature.

Le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Yair Netanyahu, à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 17 septembre 2013. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)

Le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Yair Netanyahu, à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 17 septembre 2013. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/Flash90)