Un soldat de Tsahal a été inculpé lundi pour espionnage et divulgation d’informations sensibles ; il est accusé d’avoir divulgué des informations militaires classées à des militants d’extrême-droite.

En raison de la gravité de l’accusation, l’approbation du procureur général Yehuda Weinstein a été nécessaire pour la mise en examen.

Elad Yaakov Sela, âgé de 25 ans, de l’implantation de Bat Ayin en Cisjordanie, a été accusé d’avoir transmis du matériel militaire classée concernant des arrestations prévues de militants d’extrême-droite et des actions de l’armée contre des terroristes palestiniens.

Trois résidents de Bat Ayin ont également été arrêtés il y a quelques jours en relation avec l’affaire.

Une communiqué du Shin Bet souligne que Sela a avoué avoir soustrait des documents classés de l’armée sur les prochaines arrestations de résidents de Bat Ayin, et les avoir présentés à des activistes d’extrême-droite. Le Shin Bet a déclaré qu’il traitait le cas « sérieusement ».

Le Shin Bet a affirmé avoir lancé son enquête après qu’une mosquée  a été incendiée et vandalisée le 15 février dans un village palestinien près Bat Ayin.

L’armée est entrée dans l’implantation pour arrêter plusieurs militants de droite soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque, elle a été violemment accueillie, obligeant un soldat à tirer en l’air. L’incident a conduit les enquêteurs à croire que les résidents avaient été avertis à l’avance des arrestations.

À la demande du procureur militaire, le tribunal militaire de Jaffa a ordonné lundi la prolongation de quatre heures de la détention provisoire de Sela.

Sela, un caporal dans le projet Shahar pour les recrues ultra-orthodoxes, a été arrêté il y a quelques semaines par la police du district de Judée et Samarie, qui traite les crimes à motivation nationaliste.

L’enquête a révélé qu’il avait fourni des informations des dizaines de fois sur les activités militaires contre des terroristes palestiniens. Il aurait également divulgué des informations sur les arrestations d’activistes de droite soupçonnés de crimes motivés par le nationalisme.

Sela a été hospitalisé à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva il y a deux semaines pour une hernie, qui nécessite une intervention chirurgicale.

Des membres de sa famille ont déclaré que son état de santé avait empiré en raison des conditions dans lesquelles il était détenu par le Shin Bet.

« Nous ne voulons pas décrire ce qu’il endure pendant les interrogatoires, ont dit certains de ses proches. La pression des interrogatoires affecte sa santé, c’est un signal qui devrait tous nous préoccuper. »