Un soldat et un civil israéliens ont été blessés mercredi par des tirs d’obus en provenance de Syrie dans la partie du Golan occupée par Israël, a indiqué une porte-parole de l’armée.

« Un officier et un civil ont été blessés par des tirs d’obus de mortier perdus lors de combats en Syrie, très proches de la frontière », a-t-elle indiqué à l’AFP.

Selon l’armée, au moins sept obus de mortier sont tombés sur la partie israélienne du plateau du Golan, des tirs perdus qui ne visaient pas l’Etat hébreu.

L’armée a indiqué avoir répliqué par deux tirs sur des positions de l’armée syrienne.

La branche syrienne d’Al-Qaïda et des groupes rebelles ont pris mercredi à l’armée syrienne le passage de Qouneitra, reliant la partie syrienne du Golan à celle occupée par Israël, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Dimanche déjà, au moins cinq roquettes en provenance de Syrie étaient tombées sur le plateau du Golan, selon l’armée.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une rébellion contre le régime de Bachar al-Assad devenue un conflit armé ayant fait plus de 190 000 morts selon l’ONU. Des combats ont régulièrement eu lieu sur le plateau du Golan, des projectiles tombant souvent sur la partie occupée par l’Etat hébreu.

En juin, des avions de combat israéliens avaient attaqué des objectifs militaires syriens après qu’un adolescent israélien a été tué lors de ce que l’Etat hébreu avait qualifié d’attaque transfrontalière par l’armée syrienne.