Un Israélien a été poignardé lundi matin et il est légèrement blessé. L’agression a eu lieu dans le sud de Jérusalem, à la jonction du Gush Etzion.

La terroriste s’est fait tirer dessus par les forces de sécurité peu de temps après avoir agressé le jeune homme ; elle est grièvement blessée.

Les services d’urgence étaient sur les lieux pour prodiguer les premiers soins à la victime âgée de 19 ans.

L’attaque est située à proximité d’un site où un certain nombre d’attaques terroristes ont eu lieu au cours des derniers mois.

Les premiers rapports de l’armée israélienne ont indiqué que la victime était un civil. L’armée a également déclaré : « les forces de sécurité sur place ont maîtrisé la suspecte et l’ont transférée pour obtenir de l’aide médicale. »

La suspecte était dans un état critique, selon Ynet.

Une vidéo a été diffusée par des soldats israéliens de la Brigade Kfir tir vers un objet sombre se trouvant sur les dizaines de sol de mètres, peut-être l’attaquant.

Une photo non confirmée sur le site de nouvelles Ma’an palestinienne a montré un petit couteau qu’il identifie comme l’arme de l’attaque.

La jonction, un site pour auto-stoppeurs situé le long d’une route très fréquentée, est tristement connu pour avoir été le site de l’enlèvement des trois adolescents israéliens au début du mois de juin. L’enlèvement des trois jeunes, qui ont été tués par des terroristes palestiniens liés au Hamas, a déclenché une vaste répression israélienne en Cisjordanie.

La jonction est également à moins d’un kilomètre d’un arrêt de bus où un Palestinien a couru et poignardé à mort une jeune femme israélienne de 26 ans, Dalia Lemkus, à la mi-novembre.

Une semaine plus tôt, un chauffeur palestinien a percuté sa fourgonnette sur trois soldats postés le long de l’autoroute 60, au sud de la jonction Etzion. Deux des trois soldats ont survécu, le troisième avait succombé à ses blessures.