Un magasin de Sainsbury dans le centre de Londres a retiré les produits casher des étages samedi lorsque des manifestants se sont rassemblés en dehors pour appeler à une interdiction des produits Israéliens, a annoncé The Guardian dimanche.

Un représentant de la chaîne a déclaré que la décision avait été prise de manière « isolée » par le directeur de la branche qui a seulement procédé ainsi afin que les manifestants n’attaquent pas la nourriture.

Une image d’étagères vides publiée sur le réseaux sociaux a entraîné un vague d’indignation, de nombreuses personnes accusant la chaîne d’action antisémite, ou tout du moins, de lâcheté.

Colin Appleby, qui a publié la photo, a déclaré qu’un employé qu’il a interpellé sur la question a déclaré « Nous soutenons Gaza libre ». Quand il a fait remarquer que beaucoup de produits casher n’étaient pas faits en Israël, « ils sont tout simplement partis ».

« Dégoûtant », a écrit l’utilisateur de Facebook Simon Gray sur la page de la compagnie. « Vous devriez peut-être engager plus d’agents de sécurité pour protéger le magasin et vos clients ».

L’utilisateur de Twitter Max Wind-Cowie a écrit : « Non. Vraiment non. On ne retire pas de la nourriture casher par respect ou par peur des racistes. C’est tellement décevant ». Sali Hughes a tweeté : « Cela pourrait être une idée pour @sainsburys de dépenser un peu de ses énormes profits sur des agents de sécurité pour rendre les magasins sûrs, plutôt que d’être indulgent avec des racistes débiles ? »

La chaîne a déclaré qu’aucune action ne serait prise contre le directeur.

« C’était la décision ponctuelle du directeur, ce n’est pas une politique de l’entreprise », a déclaré la porte-parole. « Nous avons eu des manifestations similaires dans des magasins où des gens sont entrés et ont enlevé les produits, même si aucun dommage véritable n’a été causé. Une décision a été prise par le directeur du magasin faisant face à une situation délicate devant le magasin. »

Samedi également, des manifestants à Birmingham ont attaqué la police et ont jeté des produits au sol en demandant à un supermarché local de ne plus vendre la nourriture israélienne.

Environ 100 manifestants se sont rassemblés pour protester contre la nourriture israélienne devant un magasin Tesco. Ensuite, un plus petit groupe de manifestants tenant des drapeaux palestiniens sont entrés dans le magasin et ont dérangé des tas de produits alimentaires, selon le journal anglais The Telegraph.

JTA contribué à cet article.