Un homme de 91 ans recevra des soins dentaires aux frais de l’Etat, a annoncé le ministre des Finances, Moshe Kahlon, mercredi.

Dans un premier temps, l’Etat a d’abord exigé à l’homme de prouver que ses problèmes de dents ont commencé pendant l’Holocauste.

Moshe Eliyahu, qui souffre également de poumons endommagés causés par son travail dans les camps de travail nazis, est une victime reconnue de la persécution et il reçoit actuellement des prestations d’invalidité de l’Autorité des survivants de l’Holocauste du ministère des Finances.

Selon le quotidien en hébreu, Yedioth Ahronoth, Eliyahu est branché à un respirateur et a besoin de soins médicaux constants. Il souffre d’une douleur intense aux dents.

Mais quand il a demandé des soins dentaires, l’autorité lui a demandé de prouver que ses problèmes dentaires étaient la conséquence des épreuves qu’il a subies jeune homme pendant l’Holocauste.

C’est seulement après l’intervention du ministre des Finances que le département a accepté de financer les soins dentaires d’Eliyahu. Kahlon a déclaré que Moshe Eliyahu et sa femme recevront un traitement et des conseils d’un travailleur social nommé par l’Etat.

Sa femme Osnat avait déclaré au Yedioth que la réponse du département l’avait rendue furieuse.

« Je souhaite [qu’ils] changent la politique à l’égard des soins dentaires des autres [survivants] ».

Selon le journal, Eliyahu a été contraint de charger du charbon dans les trains pendant la Seconde Guerre mondiale et par conséquent ses poumons ont été endommagés.

On lui a demandé de le prouver cela aussi avant que l’Etat n’accepte de financer le traitement des voies respiratoires dont il a besoin.

« Il avait besoin de prouver qu’en raison du charbon, il était atteint d’une maladie pulmonaire, qui est quelque chose, et c’est encore quelque sorte que l’on peut accepter. Mais se rappeler quelle dent lui faisait mal il y a 70 ans ? Qui se souvient de ce genre de choses ? C’est absurde », a déclaré sa femme.