La police a arrêté un suspect dans l’agression commise contre l’auteur israélien de gauche Yonatan Gefen, qui avait ouvertement exprimé son hostilité envers le Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu après son triomphe aux récentes législatives, a-t-elle indiqué mardi.

La police n’a fourni aucun détail sur le suspect.

Yonatan Gefen, connu pour son engagement à gauche frisant parfois la provocation, et auteur de livres et chansons à succès, notamment pour enfants, a été victime d’une agression à son domicile le 20 mars, trois jours après les élections, dans un climat de tensions provoquées par la campagne.

Un inconnu s’était introduit chez lui, avait tenté de le frapper et l’avait traité de « traître » et de « gauchiste », selon le récit de M. Gefen à la police.

Yonatan Gefen avait écrit sur sa page Facebook après la victoire de M. Netanyahu que la date du 17 mars devrait rester comme la « Nakba » du camp de la paix. La Nakba (« catastrophe » en arabe) est le terme employé par les Palestiniens pour parler de la création de l’Etat d’Israël.

Quelques jours plus tard, la chanteuse israélienne Noa, également connue pour ses positions de gauche et son engagement pour la paix avec les Palestiniens, avait relaté avoir été menacée et insultée par des inconnus à l’aéroport de Tel-Aviv.

La victoire de Netanyahu et de la droite aux législatives, démentant les sondages qui accordaient une solide avance au centre gauche, ont laissé la gauche sous le choc.

La campagne a approfondi les divisions de la société israélienne, selon les commentateurs.