Un Palestinien est mort en tombant d’un toit alors qu’il essayait de s’enfuir lors d’une tentative d’arrestation en Cisjordanie, a annoncé lundi la police israélienne.

C’est la troisième fois en une semaine qu’un Palestinien est tué lors d’une tentative d’arrestation.

La police des frontières israélienne est entrée dans le camp de réfugiés de Qalandia, près de Ramallah, pour arrêter deux activistes soupçonnés de terrorisme lorsque l’un d’entre eux a tenté de s’enfuir par un toit, a précisé la police.

Blessé à la jambe par un tir, il a tenté de sauter d’un toit à un autre, mais s’est tué en tombant, a indiqué la police.

Les forces de sécurité israéliennes avaient sommé le suspect de s’arrêter, avant de tirer sur ses membres inférieurs, a-t-on ajouté de même source.

« En dépit de cela, le suspect à continué à courir et quand il a tenté de sauter sur un autre toit il est tombé et s’est mortellement blessé », selon un communiqué.

Un secouriste accompagnant les forces israéliennes a tenté de le soigner, mais il a dû le déclarer mort sur les lieux, a indiqué la police.

L’homme a été identifié comme étant Muhammad Abu Latifa, âgé de 18 ans.

Les deux suspects étaient soupçonnés d’avoir « planifié une attaque terroriste en Israël », affirme le communiqué.

La police n’a pas indiqué si le deuxième suspect a été arrêté.

Abu Latifa est le troisième Palestinien à être tué en Cisjordanie par les forces de sécurité israéliennes lors d’une opération d’arrestation en une semaine.

Jeudi, un Palestinien de 50 ans a été tué par des soldats israéliens dans le village de Beit Omar, près d’Hébron, où ils étaient venus arrêter son fils.

Une porte-parole de Tsahal avait déclaré que les soldats, qui avaient l’intention d’arrêter son fils de 24 an soupçonné d’infractions à la sécurité, avaient ouvert le feu sur la famille après que des proches parents et des habitants avaient lancé des pierres et des briques dans leur direction.

La veille, un Palestinien d’une vingtaine d’années avait été tué près de Jénine lors d’affrontements avec des soldats israéliens qui menaient des arrestations et des perquisitions.

Selon la radio israélienne, une foule de Palestiniens étaient venus à la rencontre des soldats de Tsahal avec une pluie de cocktails Molotov et de pierres. Alawneh, 22 ans, a été touché à la poitrine et est mort peu après son arrivée dans un hôpital de Jénine, ont indiqué les sources.

L’armée israélienne pénètre régulièrement les zones contrôlées par les Palestiniens pour arrêter des personnes soupçonnées d’activité anti-israélienne. Les Palestiniens condamnent la pratique comme une intrusion sur l’autonomie palestinienne en Cisjordanie.