Un tableau d’El Greco, spolié par les nazis, a été rendu aux héritiers de son propriétaire légitime.

La Commission pour l’art spolié en Europe et l’Art recovery International ont déclaré mardi que le « Portrait d’un gentleman » a été restitué aux héritiers du banquier et collectionneur juif Julius Priester.

Priester était un industriel de premier plan qui a fui Vienne en mars 1938, lorsque l’Allemagne nazie annexa l’Autriche.

Le tableau a été spolié par la Gestapo en 1944.

Après la guerre, Priester a tenté en vain de localiser l’œuvre, et sa famille et ses héritiers ont continué les recherches après sa mort.

« C’était très émouvant quand ils l’ont vu pour la première fois – il était encore dans le même cadre que celui où il était quand il était suspendu dans l’appartement de M. Priester », a raconté au Daily Mail Anne Webber, co-présidente de la Commission pour l’Art spolié en Europe. « Il a fallu plus de 70 ans pour rendre le tableau à ses propriétaires légitimes et nous sommes ravis pour la famille. »

Un porte-parole de la Commission a déclaré que la peinture est actuellement en Angleterre, où vivent les héritiers, et a été remise cette semaine.

En 1953, la police fédérale autrichienne a informé Priester que la Gestapo avait vendu le tableau de Greco au courtier en art de New York Knoedler et qu’il était arrivé aux Etats-Unis en 1952.

Toutefois, selon le rapport, le marchand d’art Frederick Mont, soupçonné d’avoir détenu le tableau, a refusé d’admettre qu’il avait des informations sur l’œuvre d’art.

Pour Webber « il s’est avéré que Knoedler possédait la peinture depuis plus de 30 ans et l’avait exposée dans le monde entier sous une fausse provenance ».

Selon les enquêteurs, le tableau aurait été mis en vente à New York l’année dernière, ce qui a provoqué une réclamation de la part de la Commission pour l’art spolié en Europe.

Domenikos Theotokopoulos, connu sous le nom d’ « El Greco », est né en 1541, en Crète. Il était spécialisé dans la peinture d’icônes – dessinant des œuvres sur Jésus et des scènes sacrées – et, en 1563, il a été reconnu comme un maître. Après avoir passé du temps à Rome, il a déménagé à Tolède, en Espagne, en 1577.

Il est décédé en 1614 et ses peintures ont récemment été vendues à des millions de dollars.