JTA – Una association dédiée à la commémoration de l’Holocauste a transporté de la Pologne vers Israël un tambour fait d’un parchemin de la Torah qui appartenait à un sympathisant nazi.

Le tambour a été trouvé le mois dernier par des bénévoles de l’organisation From the depths dans le sous-sol d’un homme résidant dans un village près de la ville polonaise de Lodz, dont la propriété a été mise en vente.

Les bénévoles se sont présentés à la vente après avoir entendu que parmi les objets appartenant à l’homme, un ancien membre du mouvement nazi des Jeunesses hitlériennes, plusieurs étaient liés aux Juifs.

Jonny Daniels, le fondateur de From the depths, a acheté le tambour et, après consultation auprès du grand rabbinat d’Israël sur sa conservation selon les lois religieuses sur la manipulation des Saintes Écritures, a décidé de l’inclure dans une exposition itinérante que le groupe prépare cette année.

Daniels déclare que le segment de parchemin utilisé pour faire le tambour est « incroyablement bien conservé », sinon une déchirure réparée, dont la forme ressemble étrangement à celle de la carte de l’Etat d’Israël.

Le parchemin provenait probablement de l’une des nombreuses synagogues des communautés juives de la région, qui, avant l’Holocauste, comptaient des dizaines de milliers de membres.

« Pendant la guerre, toutes les synagogues ont été détruites et on ignorait ce qui arrivait aux rouleaux de la Torah, explique Daniels. Après 70 années, les générations de survivants nous quittent trop vite, maintenant, nous devenons responsables de la transmission de cette mémoire. »

L’action a été menée à la mémoire de la famille de Joe Levkovitch – une Juive de 88 ans née en Pologne dont les parents, entre autres proches, ont été assassinés dans le camp de la mort de Belzec et qui en juillet dernier a immigré du Canada en Israël.