Les résidents de la région du centre d’Israël ont été surpris mardi matin de voir une roquette tirée dans le ciel du territoire israélien, laissant derrière elle une traînée de fumée blanche.

Selon le ministère de la Défense, le lancement de la fusée était un test pour un nouveau système de propulsion de fusée, qui a été lancé à partir d’une base militaire du centre d’Israël.

Le lancement était un test du système programmé, a indiqué le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’il est parti « comme prévu ».

Le moteur en question est destiné, selon le ministère, à propulser des missiles balistiques pouvant transporter des satellites dans l’espace.

C’est une expérience rare pour le centre économique du pays, mais pas sans précédent. En 2012, un exercice de défense antimissile conjoint avec les États-Unis a envoyé quatre missiles vers le ciel de la région de Tel-Aviv.

Le lancement de mardi était sans rapport avec les systèmes de défense antimissile qui sont développés par Israël, selon le site d’informations Nana.

Selon les articles de presse publiés à l’étranger après le test précédent, il y a deux ans, le système de propulsion de roquette faisait partie du programme de missiles balistiques Jericho, qui comprend le système de lancement de satellites, le missile Shavit.

Israël fait partie de cette poignée de pays possédant la capacité de lancer des satellites en orbite en utilisant des infrastructures et des technologies entièrement israéliennes.