Une vaste partie d’Israël sera remplie mercredi soir par de la fumée , avec l’allumage de milliers de feux de camp qui marqueront la fête juive de Lag Baomer, qui marque la mort d’un rabbin du deuxième siècle.

Des centaines de milliers de personnes devraient également converger vers le village de Meron, sur les flancs d’une montagne de Galilée, où se situe le tombeau de Rabbi Shimon Bar Yochai .

La police a fermé dès mercredi matin les routes menant à Méron – la fête commence au coucher du soleil et dure jusqu’à jeudi soir.

La zone ne sera accessible que par les transports publics, a indiqué la police.

Des centaines de policiers, ainsi que des médecins et d’autres responsables de la sécurité publique seront dépêchés sur les lieux de la commémoration tout au long de la nuit.

Lag Baomer, qui survient le 18e jour du mois hébraïque de Iyar et le 33e jour de l’Omer – la période de sept semaines entre les fêtes de Pessah et de Shavouot – marque l’anniversaire de la mort de Rabbi Shimon bar Yohai, un sage éminent et mystique qui a vécu dans l’ancien Israël au deuxième siècle.

Des milliers de personnes visitent le site de son tombeau à Méron à cette date, et des feux sont allumés dans tout Israël. Dans certaines communautés juives, il est de coutume de couper pour la première fois les cheveux des garçons de 3 ans à Lag Baomer.

Les niveaux de pollution de l’air dans certaines régions d’Israël battent des records en raison des feux de camp, et chaque année, le Magen David Adom traite plusieurs centaines de visiteurs qui se rendent sur le mont Meron pour des blessures ou des déshydratations.