Des membres de la communauté ultra-orthodoxe à Jérusalem ont distribué cette semaine des affiches caricaturant les Juifs ultra-orthodoxes servant dans l’armée israélienne comme des porcs et les accusant de tenter de corrompre la communauté religieuse.

Les tracts font partie d’une campagne contre la conscription des Juifs ultra-orthodoxes dans l’armée israélienne, dont le slogan représente les soldats religieux comme des insectes et visant à dissuader les autres jeunes de la communauté de se joindre à eux.

« Ils m’ont envoyé pour embrouiller les garçons dans les séminaires, et assécher leurs âmes », se vante la caricature de porc-soldat dans le texte des affiches qui ont été placardées sur les murs dans certains quartiers ultra-orthodoxes de la capitale plus tôt cette semaine. « Je les ai trompés avec des slogans tirés de la Guemara, mais en fait, je suis tout ‘autre chose' » (un cochon).

A côté de lui se tiennent trois enfants ultra-orthodoxes qui se moquent du soldat, qui porte une kippa noire, avec un exemplaire du Talmud à la main et un fusil sur l’épaule. « Regardez les oreilles qu’il a, dit l’un d’eux, tout comme une hyène ».

« Je pense plutôt que c’est un renard, regardez son sourire, » dit le second.

« Je vous dis que c’est« quelque chose d’autre [c.-à-dire un cochon], regardez son nez et regardez ce qu’il a dans sa poche », dit le troisième. Le porc-soldat a un exemplaire du quotidien du Yediot Aharonot sortant de la poche de son uniforme.

Un jeune homme dans un costume noir, ayant probablement l’âge d’être enrôlé dans l’armée, s’enfuit.

L’an dernier, une affiche qui avait été largement distribuée dans les zones ultra-orthodoxes à travers Israël avait représenté l’armée israélienne raflant les enfants ultra-orthodoxes pour les incorporer de force à l’armée ; ou encore de paisibles rues haredies nettoyées des traîtres servant dans l’armée. « Gardez cette zone propre ! », hurlait une affiche à l’encre rouge.

Selon les statistiques publiées par le gouvernement en septembre, l’enrôlement des ultra-orthodoxes dans l’armée israélienne est en hausse de 39 % cette année, mais toujours en dessous des quotas inscrits dans la loi 2013 sur l' »égalité du fardeau », qui régit la participation des ultra-orthodoxes dans l’armée ou le service national.

L’année de conscription 2013-2014 a vu 1972 jeunes ultra-orthodoxes s’enrôler dans l’armée israélienne, contre 1 416 en 2012-2013 et
1 327 en 2011-2012, selon la commission chargée de surveiller l’application de la loi.

La loi, qui prévoit également des conséquences juridiques pour les individus et les écoles talmudiques qui ne sont pas en règle vis à vis de l’incorporation, a provoqué de fortes protestations parmi la communauté ultra-orthodoxe. Les membres de la communauté ultra-orthodoxe ont manifesté contre la loi, et des extremistes ont même attaqué des soldats ultra-orthodoxes en uniforme.