Des inconnus ont tiré sur une ambulance israélienne près d’une implantation de Cisjordanie tard samedi soir, endommageant le véhicule, sans faire de blessés.

Les responsables ont déclaré que 15 à 19 coups de feu ont été tirés sur un véhicule d’urgence du Magen David Adom (MDA), entre l’implantation de Beit El et l’avant-poste voisin de Givat Assaf au nord de Ramallah. Au moins quatre balles ont atteint le van.

Les forces de sécurité israéliennes ont été dépêchées dans le village palestinien voisin de Beytan pour rechercher les auteurs de l’attaque, selon les médias israéliens.

Le chef du MDA, Eli Bean, a assuré que les forces de sécurité attraperaient les coupables et agiraient pour prévenir de nouvelles attaques.

« MDA, organisation nationale de sauvetage israélienne, considère cela comme un grave incident qui franchit une ligne rouge ; une tentative d’attaquer délibérément un véhicule destiné à évacuer et à soigner des malades et des blessés », a déclaré Bean dans un communiqué.

L’attaquant aurait apparemment tiré près d’une nouvelle route récemment construite pour relier Beytan à Ramallah, selon Ynet.

L’incident n’a pas été revendiqué.

Le responsable local de Beit El, Shai Alon, a déclaré que Tsahal a récemment rouvert la route suite à des protestations du leadership des implantations, se plaignant de problèmes sécuritaires.

« Ce soir, les assaillants ont fait irruption via la nouvelle route et se sont échappés après avoir tiré sur l’ambulance, et c’est un miracle que personne n’ait été touché », a-t-il affirmé dans un communiqué. « L’écriture était sur le mur et nous exigeons que les responsables de la défense ne rouvrent pas la route. »

La veille de l’attaque, un assaillant palestinien a ouvert le feu sur un groupe de soldats postés au point de contrôle de Bekaot au nord de la Cisjordanie.

L’attaquant a été abattu par les troupes sans faire de blessés.