Une nouvelle application de réalité virtuelle permet aux visiteurs de Jérusalem de voir la ville comme elle l’était à l’apogée du Second Temple.

L’application payante, appelée Lithodomos VR, montre à quoi Jérusalem ressemblait au 1er siècle après l’ère commune, lorsque Jésus vivait et avant que le temple ne soit détruit par les Romains en l’an 70 de l’ère commune.

L’application, lancée en décembre 2016, sera mise à jour au fur et à mesure de l’apparition de nouvelles recherches archéologiques sur le mont du Temple et dans ses environs, a déclaré jeudi à LiveScience Simon Young, chercheur doctorant à l’Université de Melbourne qui a conçu l’application.

« Le contenu VR que nous déployons sur l’application est le résultat d’un matériel soigneusement étudié provenant de fouilles archéologiques, de plans de sites, de dessins en élévation, de photographies, de textures et de cartographies [du système d’information géographique], ainsi que de données topographiques des modèles numériques ASTER de la NASA, » a-t-il déclaré.

L’application comprend des scènes de réalité virtuelle de Jérusalem depuis la période à partir de laquelle Herode a rénové le Temple, ainsi que la vue de l’Arche Robinson numériquement reconstruite.

« De là, vous pouvez voir la pente du mont Sion et les implantations de la période romaine, ainsi que le dos d’un théâtre, et à gauche vous pouvez voir la forteresse d’Antonia [la caserne de la garnison romaine] et les implantations juives. Ainsi, vous pouvez voir jusqu’à environ 1 kilomètre de distance dans toutes les directions », a déclaré Young au site.

L’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) a également annoncé jeudi qu’elle travaille sur le développement d’un numérique interactif traversant la Galilée ; le « sentier Sanhedrin ».

L’application de réalité virtuelle permet aux visiteurs qui parcourent certains segments du sentier des croisés de la Galilée de voir les sites patrimoniaux des 2e et 3e siècles de notre ère, lorsque les savants juifs compilaient la Mishna et la Gemara.

Le projet a déjà commencé à marquer la route à travers l’ancienne ville de Tiberias sur la mer de Galilée.